Tag Archives: Zones

Le bassin d’Arcachon en un clic

Le bassin d’Arcachon offre en toute saison des paysages magnifiques vous invitant au repos et à la détente au rythme des marées. Désormais, grâce à la recherche par zone touristique de Toprural, vous pouvez retrouver, en un seul clic, tous les gîtes et chambres d’hôtes du bassin d’Arcachon.

Fleuron des sites aquitains, le bassin d’Arcachon attire par ses espaces changeants et la douceur de ses paysages.

Partiellement séparé de l’Atlantique par un long cordon dunaire, le bassin d’Arcachon est telle une petite mer intérieure qui serait dérangée dans son sommeil par les marées régulières de l’océan. Des masses d’eau considérables viennent puis se retirent du bassin chariant des bancs de sable entiers et modifiant peu à peu la physionomie des passes, véritables portes d’entrée du bassin. De chaque côté d’entre elles se font face la dune la plus haute d’Europe, la dune du Pilat et le phare du Cap Ferret, point de vue admirable sur le bassin, l’océan et la forêt landaise.

Au centre du bassin, l’île aux Oiseaux change d’aspect au grès des marées et reste un des refuges favoris des oiseaux migrateurs. Ses cabanes tchanquées, véritable symbole du bassin, servaient à surveiller un autre trésor du bassin, les huitres.

La cité d’Arcachon connut son essor au XIXe siècle, grâce à la création d’une ligne de chemin de faire reliant La Teste à Bordeaux. Des gens de toute la région puis de toute la France découvrent alors cet endroit au climat agréable où il devient bon de venir prendre des cures d’air, point de départ du développement touristique autour du bassin.

Le Bassin d’Arcachon s’ajoute à la liste des zones touristiques que vous pouvez directement rechercher sur Toprural tout comme le Périgord, le Luberon, les Cévennes, le Vercors, la Baie de Somme ou le Marais poitevin

Se loger dans le Marais poitevin en un clic

Aujourd’hui nous vous proposons une petite balade au cœur de la Venise Verte qui, tout comme le Périgord, le Luberon, les Cévennes, le Vercors ou la Baie de Somme fait partie des zones touristiques que vous pouvez directement rechercher sur Toprural. Une manière simple et rapide de trouver tous les gîtes et chambres d’hôtes du Marais poitevin.

Véritable trésor naturel, le Marais poitevin étend ses paysages de canaux et d’étendues sèches sur plus de 100 000 hectares entre la Vendée, les Deux-Sèvres et la Charente-Maritime. Son écosystème complexe et fragile en fait une des zones les plus sensibles et remarquables de France, le Marais poitevin a d’ailleurs obtenu en 2010 le Label “Grand site de France”.

Occupé par un grand golfe en partie recouvert par l’océan il y a 10 000 ans, les aménagement humains ont peu à peu transformé le site et fait émerger des milieux divers offrant une palette de paysages très variés.

La partie appelée marais mouillé reste la plus connue et ses canaux ombragés ont inspiré le surnom de Venise Verte. Labyrinthe aquatique aménagé par l’homme pour améliorer l’écoulement des eaux, le marais mouillé alterne prairies naturelles où vont paître les vaches et les chevaux, les parcelles boisées et les tourbières. Le marais desséché est lui protégé des inondations et des marées grâce à des digues. Les terres cultivées, les marais salants et quelques îles calcaires surplombant le marais se succèdent. Plus loin, dans la baie de l’Aiguillon, l’eau douce rencontre l’eau salée de l’océan dans un paysage de dunes et de vasières où de nombreuses espèces d’oiseaux viennent se nourrir.

Site unique, le Marais poitevin est, après la Camargue, la deuxième plus grande zone humide de France. Lieu fragile, à la faune et à la flore très diversifiées, il est propice à la flânerie et à l’observation de la nature.

Pour en savoir plus sur le Marais poitevin, visitez le site officiel du parc.

Les gîtes et chambres d’hôtes de la Baie de Somme en un clin d’œil

Continuons notre voyage vers les zones touristiques désormais disponibles à la recherche sur Toprural. Après le Périgord, le Luberon, les Cévennes et le Vercors, partons découvrir les merveilleux paysages de la Baie de Somme. Pour vous loger, c’est tout simple, il vous suffit de cliquer sur ce lien pour retrouver tous les gîtes et chambres d’hôtes en Baie de Somme.

Après avoir parcouru plus de 250 km au coeur de la Picardie, la Somme atteint la côte et rencontre la Manche formant une large baie où se marient la terre et l’eau. Plans d’eau, marais, dunes et prés-salés s’étendent sur près de 70 km² formant un territoire remarquablement riche tant par sa faune que par sa flore.

Cette richesse environnementale a d’ailleurs récemment valu à la Baie de Somme d’être le dixième site à obtenir le label de Grand site de France en tant que l’une des plus grandes zones humides du pays.

À marée basse, lorsque la mer se retire peu à peu de l’estuaire, vient le temps d’observer les animaux qui peuplent la baie. Lors de votre balade, vous apercevrez sans doute des troupeaux de moutons venus brouter ou des chevaux Henson, race typique de la baie, venus se dégourdir les pattes. Avec un petit peu de chance vous pourrez également voir quelques phoques, la baie est une de leurs principales zones de reproduction.

Les amateurs d’oiseaux ne seront pas déçus non plus, la Baie de Somme est en effet un haut lieu de l’ornithologie. Il est possible d’y observer de nombreuses espèces d’oiseaux sédentaires et migrateurs comme le canard siffleur, le courlis cendré ou l’huîtrier pie, espèces protégées et mises en valeur dans une réserve naturelle et dans le Parc ornithologique du Marquenterre.

Bon voyage en Baie de Somme !

Gîtes et chambres d’hôtes dans le Vercors !

Prenons un peu de hauteur et partons à la découverte du Vercors, massif qui se dresse à l’avant-poste des Alpes et s’élève au dessus de la Vallée du Rhône et des premiers champs de lavande de la Drôme provençale. Comme dans les Cévennes ou le Luberon par exemple, vous pourrez trouver facilement un gîte et une chambre d’hôtes dans le Vercors grâce à la nouvelle recherche par zone disponible sur Toprural.

Le massif du Vercors s’étend sur plus de 1 350 km² à cheval sur les départements de l’Isère et de la Drôme. Sorte d’île entourée de plaines, sa géographie est complexe et contrastée, alternant larges vallées, hauts plateaux, gorges profondes et falaises imposantes pour culminer sur son flanc Est au Grand Veymont à 2 341 m. Un relief accidenté qui lui a valu le surnom de forteresse et qui fit du Vercors un des principaux foyer de la Résistance durant le Seconde Guerre mondiale.

Depuis 1970, les richesses naturelles et patrimoniales du massif sont reconnues et mises en valeur au sein du Parc Naturel Régional du Vercors qui intègre la réserve naturelle des Hauts-Plateaux du Vercors, la plus vaste de France métropolitaine. Véritable paradis pour les amoureux de la nature, les paysages du massif sont l’occasion d’admirer une faune foisonnante et variée. Vous croiserez peut-être lors de vos randonnées quelques marmottes, aigles, chamois ou bouquetins.

Le Vercors est une terre de sport, outre la randonnée, de nombreuses activités peuvent être pratiquées tout au long de l’année : le ski dans une des nombreuses stations du massif, mais aussi le canyoning, la spéléologie dans les grottes de Choranche ou l’escalade avec l’ascension du Mont-Aiguille.

Après vos efforts, vous vous laisserez tenter par les spécialités locales. Au menu, des ravioles de Romans suivies d’un plateau de fromages composé de bleu du Vercors-Sassenage et de Petit Léoncel.

Bon voyage dans le Vercors.

Les Cévennes à portée de clic grâce à la recherche par zone

« Enfin au sommet, au col, un admirable panorama sur les Cévennes méridionales, dont les cimes qui s’étendent au loin, bleutées et rosées dans un vallonnement imprécis semblent autant de vagues géantes. » Partons découvrir ces merveilleux paysages que décrit si bien Emmanuel de Las Cases dans ses Éphémérides. Pour nous loger, pas de problème, avec la recherche par zone de Toprural, nous trouverons facilement tous les gîtes et chambres d’hôtes dans les Cévennes.

À l’origine, le terme Cévennes désignait toute la bordure sud-est du Massif Central. Aujourd’hui, dans un sens plus strict, le territoire des Cévennes s’étend essentiellement sur les départements de la Lozère et du Gard même si le Parc National créé en 1970 intègre également certaines communes de l’Ardèche. Dominées par le mont Lozère au pic de Finiels (1 699 m) et le mont Aigoual (1 567 m), les Cévennes s’étendent de moyennes montagnes en vallées encaissées comme de véritables balcons de la Méditerranée.

Partir dans les Cévennes c’est découvrir des sites naturels uniques et exceptionnels. Des Gorges du Tarn et de la Jonte toutes proches aux grottes d’Aven Armand, Dargilan et Bramabiau. Les formes étranges sculptées par l’érosion dans les roches calcaires du chaos de Nîmes-le-Vieux et les buttes coniques de la cham des Bondons font également partie de la mosaïque de paysages de ce territoire surprenant.

L’écrivain écossais Robert Louis Stevenson ne s’y était pas trompé lorsqu’il entreprit, en 1878, la traversée des Cévennes à pied avec comme unique compagnie celle de son ânesse, Modestine. Un périple de 195 km allant du Monastier (Haute-Loire) à Saint-Jean-du-Gard (Gard) qu’il relate dans un récit de voyage : Voyage avec un âne dans les Cévennes (1879). Aujourd’hui, de nombreux randonneurs accompagnés d’un âne revivent son parcours le long d’un chemin de grande randonnée (GR 70) qui porte son nom.

Pour les amoureux des oiseaux, les Cévennes sont également une place de choix pour observer des espèces comme le vautour. Réintroduit dans le Parc depuis une trentaine d’années, le rapace y vit en totale liberté. La Maison des Vautours, près du Rozier, permet d’en savoir plus sur cette espèce et de les contempler depuis un belvèdere.

Bon voyage dans les Cévennes !