Tag Archives: Route

La Corse, de bout en bout

Aujourd’hui nous vous proposons de prendre la route et de faire le tour de cette magnifique île qu’est la Corse. En suivant le bord de mer, du nord au sud et d’ouest en est, nous vous invitons à suivre cet itinéraire de plus de 1 000 kilomètres au cours duquel vous pourrez découvrir quelques-uns des plus beaux paysages de l’île de Beauté. En route !

Notre itinéraire débute au bout du Cap Corse, sur la départementale 80. Depuis cette route qui longe la mer et offre des points de vue magnifiques sur l’île d’Elbe ou l’île de Capraia, vous traverserez de charmants villages et des marinas comme Macinaggio ou Barcaggio. Vous pourrez admirer plusieurs tours génoises et atteindre le col de la Serra, à 365 mètres d’altitude, point le plus haut du parcours. Plus loin, en direction du sud, les routes en corniche vous feront passer près de Nonza et sa célèbre plage de sable noir. Avant d’arriver à Calvi, vous apprécierez la richesse architecturale de Saint-Florent avant d’admirer le soleil couchant à l’Île Rousse.

Entre Calvi et Ajaccio, la départementale 81 longe puis quitte successivement la côte, il vous faudra emprunter de petits itinéraires pour découvrir les trésors cachés de la presqu’île de Scandola et le golfe de Girolata. Les calanques de Piana, le village de Cargèse ou bien les tours génoises de Sagone et de Capigliolo seront également des étapes indispensables de votre voyage.

Depuis Ajaccio et jusqu’à Bonifacio, il vous faudra emprunter de petites routes pour vous approcher de la côte et arriver jusqu’à Porticcio ou Verghia, le golfe de Valinco et Propriano. Plus au sud, vous apprécierez les beautés du village de Sartène et le fameux rocher du lion à Roccapina avant d’arriver à Bonifacio puis Capo Pertusato, le point le plus méridional de l’île.

Il est temps désormais de repartir vers le nord en longeant la côte orientale. Ici, la route est enserrée entre collines et rivages rocheux, au bout d’une dizaine de kilomètres, vous apercevrez Porto-Vecchio qui domine la mer depuis son rocher. Plus au nord, les montagnes laissent leur place à la plaine et les plages immenses se succèdent sur près de 100 km.

Après avoir passé Aléria, le relief se fait plus accidenté et le massif de la Castagniccia s’élève, recouvert de châtaigners dont il tire son nom. Les corniches du massif permettent de jouir de jolis panoramas sur la côte et les îles italiennes, derniers joyaux à admirer avant votre arrivée à Bastia.

En espérant que ce petit tour le long des côtes de la Corse vous plaira, n’oubliez pas que l’intérieur des terres de l’île renferme également de nombreux trésors.

 

Escapade le long de l’estuaire de la Gironde

L’estuaire de la Gironde offre des paysages magnifiques mêlant falaises calcaires, vignobles et petits villages de pêcheurs. Un itinéraire touristique vous permet de parcourir et découvrir l’environnement et le patrimoine de cette région qui s’étend de Royan en Charente-Maritime jusqu’aux portes de Bordeaux. En route !

Route verte ou Route côtière entre Royan et Blaye, puis Route de la corniche fleurie ou Route des Capitaines entre Blaye et Bourg, cet itinéraire s’étend sur près de cent kilomètres en longeant au plus près l’estuaire de la Gironde.

Votre périple débutera à Royan en direction du sud sur la D. 143 vers Saint-Georges de Didonne puis Meschers et ses célèbres cités troglodytes. Vous arriverez ensuite à Talmont, un des plus beaux villages de France où vous pourrez apprécier la beauté de son église romane en bord de falaise. Plus loin, vous attendent le site gallo-romain de Barzan, la ville de Mortagne et les fontaines bleues du château de Beaulon à Saint-Dizant-du-Gua.

La route quitte ensuite la côte pour passer par les paysages vallonnés des vignobles de Cognac et de Pineau puis par des villages comme Saint-Bonnet-sur-Gironde aux portes du pôle-nature de Vitrezay, refuge de nombreuses espèces animales rares.

À partir de Blaye, dont la citadelle est classée patrimoine mondial de l’humanité, la route vous réservera de spectaculaires paysages. Des falaises impressionnantes aux habitations troglodytes et aux maisons de pêcheurs alternent avec les parcelles des vignobles de Blaye et de Bourg. Enfin, vous pourrez apprécier une magnifiques vue sur l’archipel girondin el le bec d’Ambés depuis une table d’orientation située à proximité du château Tayac, sorte de bouquet final de votre route sur les bords de l’estuaire de la Gironde.

 

Sur les pas de Richard Coeur de Lion

Aujourd’hui nous vous proposons de partir sur les traces du célèbre Richard Coeur de Lion, aux confins du Limousin et du Périgord. La route touristique qui porte aujourd’hui son nom vous emmènera sur les terres d’affrontemements de Richard, roi d’Angleterre et duc d’Aquitaine et de Philippe-Auguste, roi de France. Un voyage au coeur du Moyen-Âge, de château en château.

Longue de près de 180 km, cette route historique vous permettra de découvrir une région aux nombreux châteaux et forteresses, témoins des batailles qui opposèrent les souverains de France et d’Angleterre à l’époque médiévale.

En tout, un parcours de 19 sites liés à la présence dans la région de Richard Coeur de Lion et de ses troupes à la fin du XIIe siècle.

Vous pourrez admirer et visiter entre autres les châteaux de Rochechouart, de Montbrun, de Lastours, de Nexon ou encore celui de Châlus-Chabrol où Richard trouva la mort en 1199, après avoir été blessé par une flèche lors du siège de la ville.

Voici la liste des gîtes et chambres d’hôtes en Haute-Vienne pour vous loger lorsque vous partirez suivre les pas de ce roi-chevalier.

La route des Trésors de Saintonge

Connaissez-vous la Saintonge ? Non ? Et bien il faut remédier à cela ! Un bon moyen pour découvrir la région sera de suivre la route historique des Trésors de Saintonge.

Un peu d’histoire
Ce nom ne vous dit peut-être rien mais c’est celui d’une ancienne province française dont le territoire correspond aujourd’hui presque entièrement au département de la Charente-Maritime. Le quart ouest de la Charente ainsi que l’extrême-sud des Deux-Sèvres et de la Vendée faisaient également partie de cette province qui, pendant la célèbre guerre de Cent Ans, a été le téâtre d’affrontements entre les rois de France et d’Angleterre, avant de passer définitivement sous domination française en 1451.


Ces épisodes mouvementés et ceux des siècles suivants ont laissé en héritage une grande richesse architecturale et culturelle que vous pourrez apprécier en suivant cette route des Trésors de Saintonge.

De nombreux monuments et musées à découvrir
Parmi les 22 sites touristiques qui composent la route historique, vous aurez l’opportunité de visiter de nombreux châteaux, comme par exemple le Château de Buzay à La Jarne, celui de La Gataudière à Marennes ou encore le Château de Crazannes.

La région compte également un grand nombre de monuments religieux de grand intérêt comme l’Abbaye de Fontdouce à Saint-Bris-des-Bois, l’Abbaye royale de Saint-Jean d’Angely ou le Prieuré de Trizay.

Sur votre chemin, n’oubliez pas de faire une halte pour découvrir les hauts lieux historiques et militaires comme le donjon de Pons, le centre historique de Surgères, les fortifications de Brouage, le musée national de la Marine et la Corderie royale de Rochefort.

De bien belles visites en perspective !

Retrouvez ici une liste de gîte et chambres d’hôtes pour vous loger en Charente-Maritime.

La Route lorraine de la bière

La Bière, boisson traditionnelle des Gaulois, a trouvé en Lorraine une terre d’élection. Première région brassicole de France, les passionnés de la culture de la bière découvriront de nouvelles saveurs.

Côté musée

Cette route propose un voyage dans le temps autour des quatre musées lorrains consacrés à la bière. Elle débute au nord du département par le Musée Européen de la Bière de Stenay, situé dans le nord de la Meuse, c’est le plus grand musée de la bière du monde. Le Musée Français de la Brasserie de Saint-Nicolas-de-Port (Meurthe-et-Moselle), particulier grâce  a la reprise des installations d’une brasserie industrielle. Une des dernières brasseries vosgiennes, situé à Ville-sur-Illon (Vosges), abrite une “brasserie-musée”, témoignage de l’industrie brassicole de ce département. Et près de Toul, la Maison de la Polyculture de Lucey a reconstituée l’ancienne culture du houblon lorrain. Autour de ces quatre points forts se dressent toujours les anciennes brasseries lorraines.

Musée Européen de la Bière de Stenay

Côté Nature…

La Lorraine, et plus particulièrement la Meuse, possède tous les éléments nécessaires à l’élaboration de la bière : une terre porteuse d’orge et de houblon et des cours d’eau avec la Meuse et ses affluents. De plus, avec ses trois parcs naturels régionaux, la Lorraine séduit par la diversité de son paysage : villes d’eaux, lacs, forêts et stations de sports d’hiver, chacun peut s’adonner à “ses activités favorites”. Et pour ceux que la bière intéresse moins, le thermalisme lorrain est reconnu mondialement avec des noms aussi célèbres que Contrexéville.

Toprural vous propose une sélection de logements qui serviront de pied-à-terre lors d’une visite dans la région.

Du Commerce, La Cardabelle, Rives et Terrasse, Le Gîte de Rosa, Le Martin-Pêcheur, Le Tombois, Gîtes Aux berges de la Vaise, Henriette et Montserrat