Tag Archives: Nord-Pas-de-Calais

Le manoir abandonné… et ses revenants

Ce mois-ci, Sylviane, propriétaire de La Villa Jeanne d’Arc, dans le Pas-de-Calais, revient sur l’histoire et les anecdotes qui ont accompagné le développement de ses chambres d’hôtes.

“Renaissance, oui ce mot est encore d’actualité pour le Manoir et sa fermette venus du XIXè siècle. Héritage lourd financièrement, nous sommes les nouveaux propriétaires depuis une vingtaine d’années, et je dois vous avouer que nous ne savions pas comment le relever, le mettre en valeur…

“De fil en aiguille”

Chambres d'hôtes Nord-Pas-de-Calais : Villa Jeanne d'ArcUn article m’interpella un jour avec pour titre : ‘Pourquoi ne pas recevoir le monde entier chez vous ? Créez des Chambres ou des Gîtes !’.  De fil en aiguille, de réunions en réunions, mon projet prit forme et après de longues réflexions, de longues discussions, contact fut pris avec des entrepreneurs pour le gros œuvre et le reste fait par nous-mêmes.

Ne travaillant plus, devenue Mère au foyer, je trouvais là une très belle opportunité de recevoir, accueillir et par delà même, de contribuer financièrement à la renaissance de cette belle propriété.

Et c’est dans les anciennes étables que les trois chambres commencèrent à prendre forme. Des étables qui à l’origine servaient à l’élevage de chevaux destinés au travail au fond de la mine. Triste sort pour ces braves bêtes, qui ne remontaient à la surface que morts ou aveugles !

“Ma plus belle émotion”

Villa Jeanne d'Arc : souvenirsAvril 1995, ouverture de nos trois chambres. Et notre premier touriste, arrivé chez nous dans ce même mois, fut ma première et plus belle émotion !

Je me souviens parfaitement d’un Américain. Il avait été bombardier pendant la seconde guerre mondiale. Il m’a dit qu’il voulait s’excuser auprès des Français du coin avant de partir pour le bon Dieu.

Et puis, plus tard, nous avons accueilli un second américain. Il est arrivé en vélo. On a l’habitude des aventuriers, mais lui avait traversé en vélo toute l’Amérique en passant par le Canada ; puis il avait parcouru l’Écosse, l’Angleterre, la Hollande, la Belgique, une partie de la France… C’était un menuisier qui effectuait l’équivalent du compagnonnage. Avant de repartir, il m’a demandé l’adresse de son compatriote.

Bonheur et courage

Plusieurs mois après, j’ai reçu un coup de fil : “I am the number one” (je suis le numéro un), m’a dit le premier Américain. Puis il m’a passé le second : ils s’étaient retrouvés à Seattle, où ils habitent, et ils étaient devenus amis grâce à leur passage par le manoir. Le monde est petit !

Dès le début nous étions conscients qu’il nous faudrait des années et des années, beaucoup de finances à investir, des privations au quotidien… mais le bonheur de voir renaître ces bâtiments nous permet encore aujourd’hui de garder courage et de conserver le cap pour la suite des travaux ! Grâce à vous tous qui venez chez nous, pour une nuit, ou plusieurs jours, notre propriété se relève tout doucement !”.

Sylviane
La Villa Jeanne d’Arc

La Voix du Nord – 7 août 2009

“La région Nord-Pas-de-Calais enregistre un des plus fort taux d’occupation des gîtes ruraux en juillet” se réjouit le quotidien régional La Voix du Nord (318 410 ex. OJD) le 7 août 2009.

Reprenant les chiffres d’occupation des gîtes ruraux en France publiés par Toprural pour le mois de juillet, le quotidien lillois précise que le Nord-Pas-de-Calais se situe en 5e position du classement par région.

L’article est consultable en ligne sur lavoixdunord.fr (alexa #15 502), un site qui reçoit plus de 2 millions de visites par mois (OJD).