Tag Archives: Jardinage

Jardiner en ville, une idée pas si saugrenue

Pour beaucoup d’entre nous les vacances sont déjà loin et il est difficile de réprimer les envies de nature qui nous assaillent. La vie citadine offre de nombreuses commodités, mais elle nous prive souvent des plaisirs du jardinage. La bêche vous démange ? Voici quelques idées pour jardiner en ville. 

Tondre son toit ? Quelle drôle d’idée ! Et pourtant les Français sont de plus en plus nombreux à opter pour les toits végétalisés. Et lorsque l’on pense aux bénéfices qu’ils peuvent apporter, on comprend mieux pourquoi un million de mètres carrés de toits végétalisés ont été « plantés » dans l’hexagone en 2012. Réutilisation des eaux de pluie, isolation acoustique et thermique, réduction des poussières en suspension… il n’est pas seulement question d’esthétique mais d’une démarche durable et respectueuse de l’environnement. Bien sûr, tous les bâtiments ne peuvent pas forcément accueillir ce genre de structures. Dans ce cas, vous pouvez également opter pour un mur végétal (photo), idéal si vous ne souhaitez pas réduire la taille de votre terrasse. Jardiner en ville, c’est avant tout une question d’imagination !

Les potagers urbains collectifs

Si le pied de tomates cerise de votre balcon fait votre fierté, pourquoi ne pas passer à la vitesse supérieure en créant un potager urbain ? Depuis plus de 20 ans, de nombreuses associations se sont constituées dans plusieurs grandes agglomérations européennes pour retrouver le goût des légumes du jardin en plein cœur de Lille, Nantes, Strasbourg et même Paris !

Le compostage urbain

Cela fait déjà quelques années qu’on entend parler : le compostage individuel revient sur le devant de la scène. Un geste simple qui permet de réduire de manière conséquente la quantité de déchets que nous produisons, les coûts de traitement… et qui fait fleurir les jardinières ! L’idée vous tente ? Voici quelques astuces pour faire vous-même votre compost.

Vous aimeriez jardiner en ville mais vous manquez de pratique ? Voici une sélection de gîtes et de chambres d’hôtes où vous pourrez rafraîchir vos connaissances !

10 logements où s’adonner aux joies du jardinage

Après un rude hiver, l’arrivée des beaux jours se fait de plus en plus attendre. Le printemps est bientôt là, les beaux jours vont revenir et, avec eux, la nature va se réveiller et reprendre des couleurs.

C’est une époque idéale pour sortir prendre l’air et s’adonner aux petits travaux de jardin ou, pour les débutants, le moment parfait pour apprendre. Certains logements vous donnent cette opportunité. Voici une sélection de 10 gîtes et chambres d’hôtes où vous pourrez participer à des ateliers d’initiation, bénéficier des conseils de jardiniers aguerris et découvrir les joies du jardinage.

Hélianthus et PhysalisDarbres (Ardèche)
Vous aurez tout le loisir de profiter d’un grand jardin de 5 000 m² où les propriétaires pourront vous faire découvrir leurs plantes et vous initier à la confection et l’utilisation de macérât de plantes.
Chez PascaletteBalagnas (Hautes-Pyrénées)
La propriétaire de ce gîte pyrénéen, adepte du jardinage, se fera une joie que vous la secondiez et pourra vous faire part de ses meilleurs conseils.
L’ÉolienneLe Frasnois (Jura)
Ces chambres d’hôtes du Jura disposent d’un grand jardin et un sentier botanique où vous pourrez découvrir plus de 300 plantes dans leur milieu naturel. Possibilité de visite guidée.
Vue sur VertSaint-André-de-Najac (Aveyron)
Participer à des ateliers de découvertes botaniques et notamment du safran, c’est ce que vous proposent vos hôtes dans ces chambres d’hôtes de l’Aveyron.
Ardelyne – Darbres (Ardèche)
Les noms des chambres de ce logement (aubépine, églantier, sauge et cyprés) vous plongent dans l’ambiance dès votre arrivée. Vous pourrez y visiter l’exploitation où sont cultivées des plantes aromatiques et médicinales.
Gîte de la CleretteClères (Seine-Maritime)
Ateliers autour du jardinage, art floral autant d’activités que vous pourrez réaliser si vous vous loger dans ce gîte normand situé tout près d’un parc ornithologique.
Lo BeçLa Besseyre (Haute-Loire)
Ces chambres d’hôtes de Haute-Loire, spécialisée dans l’accueil des enfants, seront un terrain de découvertes idéal de la nature, des animaux et des activités de jardinage.
À l’Ancienne AubergeSaint-Germain-de-Belvès (Dordogne)
Au cœur de la Dordogne, dans une authentique bâtisse traditionnelle, vous pourrez participer à des ateliers d’initiation aux techniques du jardinage.
Le Rec d’Al FourCastelreng (Aude)
Ces gîtes de l’Aude se trouvent au sein d’une ferme spécialisée dans la culture de légumes biologiques, un endroit parfait pour en apprendre plus sur ces produits.
Maison Flandrin Hostun (Drôme)
Voici des chambres d’hôtes qui vous proposent une halte originale dans une nature généreuse où vous pourrez déambuler dans le jardin botanique composé de plus de 200 espèces végétales différentes.

Les feuilles mortes, trésor de l’automne

Les feuilles mortes se ramassent à la pelle écrivait Jacques Prévert, oui mais après, que peut-on bien en faire ? L’automne arrive, la saison durant laquelle les jardins, les parcs, les rues vont se parer de leurs nouveaux atours et se couvrir d’un tapis coloré que les arbres auront bien voulu laissé. Autant de feuilles qui créent un joli décor extérieur mais dont on ne sait pas toujours quoi faire. Elles ont pourtant leur utilité, voici quelques idées pour les valoriser.

Les feuilles mortes tombées abondamment dans votre jardin seront un allié précieux pour vos cultures alors ne les jetez pas, mettez-les à profit !

Récupérez les feuilles tombées sur la pelouse ou dans les allées mais laissez celles tombées sous les haies et les arbres. Il n’est pas nécessaire de toutes les ramasser, en effet, en se dégradant elles fourniront un très bon engrais naturel à vos arbres. Utilisez-les également pour pailler votre jardin, c’est à dire, combler les espaces de terre entre les différents plants de fruits et légumes. Choisissez des feuilles qui se décomposent facilement comme celle de tilleul ou d’érable et étalez-les en couches épaisses dans votre potager ou vos massifs pour protéger vos plantations du froid.

Si vous disposez d’une grande quantité de feuilles, vous pouvez les utiliser pour faire du compost tout au long de l’année. Pensez à broyer préalablement les feuilles de platane, de chêne ou de marronnier car elles se dégradent plus lentement.

Quelques feuilles mortes peuvent également servir d’abri à un animal précieux dans votre jardin : le hérisson. Se nourrissant de larves, de vers ou d’escargots, c’est un allié qui préserve votre jardin des dégâts causés par ces espèces. En échange de ce coup de pouce, faites un petit tas de feuilles et de brindilles qui lui servira d’habitat et où il pourra se réfugier.

Faites marcher votre imagination. Si vous avez l’âme d’un artiste et aimez faire vous-même les éléments de décoration de votre maison, les feuilles ramassées à l’automne offrent de nombreuses possibilités. Une fois bien séchées, vous pourrez les utiliser pour créer des tableaux, des herbiers, des pots-pourris, des centres de table qui donneront une agréable touche automnale à votre intérieur.

Enfin, les enfants adoreront passer leurs après-midi d’automne à faire toutes sortes d’activités de bricolage et de collage et créer des personnages et des animaux comme ceux-ci grâce aux feuilles ramassées dans le jardin.

Mars au jardin

Le mois de mars est arrivé et pour les amateurs de jardinage il y a beaucoup à faire pour préparer l’arrivée du printemps et des premiers beaux jours. Aujourd’hui Toprural a la main verte et vous propose un petit récapitulatif des tâches qui vous attendent durant les prochaines semaines.

Côté jardin : “Taille tôt, taille tard, taille toujours en mars”
Comme le dit le proverbe, il est temps de tailler vos haies, arbres fruitiers à pépins, arbustes, tout comme les rosiers, chévrefeuilles et autres glycines. Mars est également la période idéale pour soigner ou planter la pelouse ainsi que pour semer la plupart des fleurs annuelles, attention, n’oubliez pas de les protéger du froid ! Semez et plantez les impatientes, oeillets, bégonias, dahlias ainsi que les arbres et arbustes à feuilles caduques et les fraisiers, les framboisiers, les cassissiers, etc.

Au potager : beaucoup de travail !
C’est maintenant que la plupart des légumes doivent être mis en terre. Il faudra avant tout retourner le sol et y apporter les nutriments nécessaires : fumures et compost seront les bienvenus. Semez à volonté ! En pleine terre, les variétés les plus précoces de pommes-de-terre, d’ails, d’oignons, de carottes, de pois etc. Sous abris, vous pouvez commencer à semer les salades, les choux, les poireaux, les radis, les fines herbes et les aromatiques….

Sur votre balcon : encore un peu de patience
Les fameuses giboulées de mars et le gel pourraient condamner les fleurs et les plantes de votre balcon. Gardez-lez encore bien à l’abri du froid. Pour les plus impatients, vous pouvez néanmoins préparer des jardinières de pensées et de violettes.

Retrouvez de nombreux conseils de jardinage sur graines et plantes.com qui propose également un service original, l’échange gratuit de plantes et de graines.

À vos bêches et vos cisailles !