Tag Archives: Europe

Nantes, Capitale verte de l’Europe 2013

Décidément, cette année, l’Europe met en valeur les villes françaises. Après Marseille, Capitale culturelle européenne, Nantes a été élue Capitale verte de l’Europe 2013. Une distinction qui vient récompenser les initiatives de la ville dans le domaine environnemental et qui vient accompagnée d’une série d’événements tout au long de l’année.

Après Stockholm, Hambourg, Vitoria-Gasteiz et avant Copenhague, le choix de Nantes comme capitale verte de l’Europe vient reconnaître les efforts accomplis depuis de nombreuses années par la ville en matière d’environnement, de développement urbain raisonné et de qualité de vie.

Pour marquer l’occasion, toute l’agglomération nantaise sera, tout au long de l’année, le carrefour européen de l’écologie et du développement durable appliqués aux ensembles urbains. Au travers d’une programmation variée, l’accent sera mis sur la biodiversité, l’eau, les déplacements ou encore le climat.

De nombreuses expositions, ateliers participatifs, concerts et portes ouvertes auront lieu dans toute la ville. Parmi eux, les parcours de redécouverte du territoire, l’installation de potagers, de cabanes pédagogiques mais aussi des événements fil-rouge comme l’expédition de Nantes en Europe au travers du voyage de l’Aéroflorale II, navire énigmatique qui se déplacera à Bruxelles, Hambourg, Turin et Istanbul pour partager les idées nantaises.

Parmi les nombreuses conférences organisées, le 5e Forum Mondial des Droits de l’Homme, du 22 au 25 mai, sur le thème “Développement durable – Droits de l’Homme : même combat ?”,  les 3e Assises Nationales de la Biodiversité, les 1 et 2 juillet ou encore, la 10e édition d’ECOCITY, sommet mondial de la ville durable.

Si vous aimeriez profiter de l’événement pour visiter la région, voici la liste des gîtes et chambres d’hôtes situés à proximité de Nantes.

Pour plus d’infos, consultez le site officiel de Nantes Capital verte de l’Europe 2013.

À la découverte de la Capitale Européenne de la Culture : Marseille-Provence 2013

En 2013, n’en déplaise aux Parisiens, Marseille est LA capitale, la capitale européenne de la culture, bien sûr ! 12 mois durant lesquels la cité phocéenne et toute la Provence vibreront au rythme des expositions, des spectacles et des concerts en tout genre. Ne perdez pas l’occasion de visiter la région et prenez part à l’événement. En voici un petit aperçu.

Marseille, mais aussi de nombreuses communes environnantes comme Aix-en-Provence, Arles, Aubagne, Gardanne, Istres, Martigues et Salon-de-Provence, seront le centre de la vie culturelle européenne durant toute cette année. Une année qui s’organise autour de 3 grands épisodes :

De janvier à mai, Marseille-Provence “accueille le monde”, l’accent sera mis sur les thèmes de l’hospitalité, le cosmopolitisme, les échanges, le rapport à l’autre. Les cultures urbaines seront mises à l’honneur et les randonneurs pourront profiter d’une initiative originale : le GR®2013, un parcours de 360 km qui sillonne toute la métropole et la nature environnante, de l’étang de Berre au massif de l’Étoile, le long duquel sont organisés des mini-festivals consacrés à la randonnée et des balades poétiques.

De juin à août, Marseille-Provence est à “ciel ouvert” et la culture profite du doux climat provençal. La nature sera mise à l’honneur et les concerts et les expositions seront au grand air.

Enfin, de septembre à décembre, Marseille-Provence aura “mille visages” et les manifestations tourneront autour des thèmes du vivre ensemble, des nouvelles écritures contemporaines, des œuvres à destinations des enfants et de la Méditerranée.

Marseille et sa région sont sans aucun doute des destinations phares de 2013. Si vous vous décidez à découvrir les surprises que vous réserve la capitale européenne de la culture, voici les gîtes et chambres d’hôtes des Bouches-du-Rhône pour vous loger. Et pour en savoir plus, consultez le site officiel de Marseille-Provence 2013.

 

La Catalogne autrement : le Massif de Montserrat

Aujourd’hui nous partons pour une destination entre Pyrénées et Méditerranée, la Catalogne, afin d’en savoir un peu plus sur cette région qui célèbre aujourd’hui sa fête nationale. Car la Catalogne c’est bien plus que l’ambiance agréable de Barcelone et que les stations balnéaires et les plages de la Costa Brava. La Catalogne c’est aussi les sommets enneigés des Pyrénées et un arrière-pays aux paysages impressionnants, comme celui que nous vous proposons de découvrir, le massif de Montserrat.

Situé à une cinquantaine de kilomètres de Barcelone, le massif de Montserrat surprend par son relief abrupt, ses parois lisses et ses blocs arrondis, son nom peut d’ailleurs se traduire par montagne en dent de scie. Des caractéristiques qui le rendent original et unique et qui en font un des symboles de la Catalogne et un des sites les plus appréciés de ses habitants.

Plus de 1 200 espèces de végétaux sont présentes dans ce massif qui culmine à 1 236 mètres d’altitude, au pic de Sant Jeroni. Un environnement exceptionnel, reconnu depuis 1987 comme Parc Naturel, et favorable à l’épanouissement d’une faune riche et variée.

Le massif est par ailleurs un lieu de pèlerinage important dont l’origine remonte au IXème siècle. Le monastère qui s’y dresse abrite la Vierge de Montserrat, patronne de la Catalogne, et est d’un grand intérêt culturel et architectural. Sa bibliothèque compte plus de 300 000 volumes et son musée comprend des œuvres de Picasso et de Dali. Le conservatoire pour enfants de Montserrat est également très réputé pour son répertoire de musique baroque religieuse.

Pour les plus sportifs, Montserrat est un véritable paradis pour les grimpeurs, de nombreuses voies d’escalade y sont installées. Les randonneurs apprécieront aussi de belles balades dans ses paysages si caractéristiques.

Voici donc une destination originale et moins connue que nous vous invitons à découvrir lors de votre séjour en Catalogne. Pour vous loger, voici la liste des gîtes et chambres d’hôtes de quelques communes situées à proximité: Gelida, Vilar, Rellinars et Sant Vicenç de Castellet.

 

À bicyclette sur les voies vertes

Un des meilleurs moyens de se déplacer en vacances et pendant une escapade à la campagne est sans nul doute à vélo, et notamment grâce aux voies vertes. Un transport qui ne présente que des avantages, écologique, bon pour la santé et qui laisse toujours de bons souvenirs. Rappelez-vous quand vous partiez de bon matin, sur les chemins, à bicyclette, avec Fernand, Firmin, Francis et Sébastien et puis Paulette 🙂

Le réseau de voies vertes s’est largement étendu ces dernières années et il est désormais possible de traverser des régions entières à vélo. L’aménagement de ces voies de communication sécurisées permet le plus souvent de mettre en valeur et de redonner vie à d’anciennes infrastructures, peu à peu abandonnées, comme des chemins de halage ou des voies ferrées désaffectées.

La France compte aujourd’hui près de 7 000 km de voies vertes et véloroutes et prévoit d’en proposer plus de 20 000 en 2020. Les adeptes des vacances à vélo sont de plus en plus nombreux et les réseaux cyclables sont des facteurs de développement touristique importants, comme le soulignait ce récent article dans Les Échos.

De belles perspectives qui font que les projets de voies vertes fleurissent dans toutes les régions, s’inscrivant parfois dans une logique d’aménagement à l’échelle européenne avec le projet EuroVelo.

Plus d’infos sur le site des Véloroutes et Voies Vertes de France.

Et vous, vous êtes prêts pour traverser l’Europe à vélo ?

 

L’Europe en 80 jours fait étape en France : “Au delà de la générosité”

Nos amis journalistes, Ana Isabel et Juan Manuel, continuent leur Tour d’Europe en 80 jours. Après être passés par le Portugal et le Nord de l’Espagne, ils ont traversé la France et ont fait étape dans le Bordelais.

Voici leur récit :

“Depuis Santander, en Espagne, et après une nuit au bord de la plage de la Magdalena, nous traversons le Pays Basque et nous entrons en territoire français par l’autoroute de la Côte Basque.

Le charme des paysages du Parc Naturel Régional des Landes de Gascogne, que nous longeons et dont nous percevons les arômes, nous accompagne jusqu’à notre destination, en Aquitaine. Au delà de Bordeaux et après avoir passé Cadillac-en-Fronsadais, nous arrivons à Lugon-et-l’Île-du-Carnay.

Nous découvrons une route de vignobles qui donnent le nom à un des plus prestigieux vins au monde : le Bordeaux. Un territoire entier qui, depuis des temps immémoriaux, conserve des traditions qui ont régalé le palais de multiples générations, tout un héritage qui fait de ces vins un joyau liquide couleur rubis.

Monsieur Thierry de Roquefeuil, vicomte de Roquefeuil, fait honneur à son caractère aimable et cordial et nous accompagne de Lugon jusqu’au Château de Pardaillan, sa résidence principale et nous ouvre la porte de sa chambre d’hôtes, la chambre de la Tour, une chambre circulaire dans l’aile droite du château, proche de son gîte, La Maison de Bastien.

En entrant dans ce lieu spectaculaire qui respire l’histoire, son atmosphère champêtre et élégante nous imprègne. Une belle attention, fruit de la terre et du travail, nous fait sentir comme des rois : une bouteille de Bordeaux Supérieur Château de Pardaillan 2010, un bol de cerises et un délicat bouquet de roses. Les tissus de la chambre sont de grande qualité, les matériaux nobles, une symphonie parfaite orchestrée de mains de maître. L’expérience de dormir dans cet environnement exclusif nous fait revivre une scène de l’œuvre de Victor Hugo, Le Conte de Montecristo, avec Gérard Depardieu nous recevant dans sa propre maison.

Nous nous réveillons, comme il ne pouvait pas être autrement, au son du chant du coq et avec la délicieuse odeur d’un petit-déjeuner servi dans le jardin. C’est à ce moment que nous avons le plaisir de connaître Madame Delphine de Roquefeuil, l’épouse de Thierry, qui nous reçoit avec un grand sourire et une aura toute particulière.

Notre séjour au Château de Pardaillan nous permet de découvrir un style de vie qui conjugue la tradition, le bon goût et une chaleur humaine unique.

La France nous offre son visage le plus aimable et nous montre son immense amour de la nature qui a su s’adapter avec élégance et respect aux temps nouveaux.”

Pour plus de photos du Tour d’Europe en 80 jours, consultez notre album sur Facebook.