Tag Archives: Études

Les communes se spécialisent dans le tourisme rural

Chez Toprural, nous avons voulu savoir quelles étaient les communes françaises qui comptaient le plus grand nombre de gîtes et chambres d’hôtes répertoriés sur notre site. Et voilà le résultat ! Notre Top 10 démontre la grande concentration de logements ruraux en montagne et notamment en Rhône-Alpes puisque 5 communes du classement se trouvent dans le massif des Alpes.

Les communes de Rhône-Alpes arrivent en tête
Le classement est dominé par Mont-de-Lans en Isère. Cette station de ski, située au cœur de l’Oisan, accueille en effet sur son sol pas moins de 49 logements ruraux, 2 de plus que le numéro 2 de la liste, un autre village de montagne, Les Gets, en Haute Savoie. Bagnères-de-Luchon en Haute-Garonne complète le trio de tête avec 39 hébergements.

Commune Département Logements ruraux
1 Mont de Lans Isère 49
2 Les Gets Haute-Savoie 47
3 Bagnères-de-Luchon Haute-Garonne 39
4 Morzine Haute-Savoie 38

Perros-Guirec Côtes d’Armor 38
6 Beaufort Savoie 34
7 La Flotte Charente-Maritime 33

Sarlat-la-Canéda Dordogne 33
9 Orbey Haut-Rhin 31
10 Tignes Savoie 30

Cauterets Hautes-Pyrénées 30
Note: Étude réalisée sur un total de 22 720 gîtes et chambres d’hôtes en France métropolitaine. Source Toprural.fr – mars 2010

Concentrés dans un petit nombre de communes
Ces résultats mettent clairement en évidence la spécialisation de certaines communes dans le tourisme rural. La concentration de gîtes et chambres d’hôtes atteint un niveau très élevé, la moyenne étant de plus de 36 logements dans les communes de notre Top 10. Un chiffre bien au-dessus de la moyenne nationale : 0,6 gîtes et chambres d’hôtes par commune.

Région par région
Le tableau ci-dessous montre la commune comptant le plus grand nombre de gîtes et chambres d´hôtes dans chacune des régions de France métropolitaine. Les résultats mettent en évidence la grande différence entre les régions où le tourisme rural est fortement développé et concentré comme en Bretagne, Aquitaine ou Midi-Pyrénées et celles où il est davantage diffus comme en Champagne-Ardenne, Limousin ou Picardie.

Région Commune Logements ruraux
Alsace Orbey 31
Aquitaine Sarlat-la-Canéda 33
Auvergne Le Mont-Dore 25
Bourgogne Cluny 11
Bretagne Perros-Guirec 38
Centre Azay-le-Rideau/Loches 9
Champagne-Ardenne Villegusien-le-Lac 9
Corse Porto-Vecchio 14
Franche-Comté Métabief 17
Languedoc-Roussillon Collioure/Ste-Enimie 18
Limousin Monceaux-s. Dordogne 8
Lorraine La Bresse 23
Midi-Pyrénées Bagnères-de-Luchon 39
Nord-Pas-de-Calais Wissant 21
Basse-Normandie St-Vaast-la-Hougue 15
Haute-Normandie Giverny 12
Pays-de-la-Loire La Turballe 15
Picardie Crotoy 13
Poitou-Charentes La Flotte 33
PACA Gréoux-les-Bains 28
Rhône-Alpes Mont-de-Lans 49
Note: Étude réalisée sur un total de 22 720 gîtes et chambres d’hôtes en France métropolitaine. La région Île-de-France ne figure pas dans ce tableau pour cause de résultats trop homogènes. Source Toprural.fr – mars 2010

Le Top 10 des localités les plus recherchées pour passer un week-end à la campagne

En 2009, la commune de Cilaos, à la Réunion, est celle qui a suscité le plus de connexions sur Toprural, le portail d’hébergement en gîte et en chambre d’hôtes leader en Europe. Une autre île est très bien représentée : la Corse, avec deux communes parmi les 10 premières. Deux localités du Sud de la France, confirment l’intérêt des Français pour les endroits ensoleillés. Mais trois communes du Nord et de l’Ouest, relativement proches de Paris, sont également bien placées au top 10. Enfin, le Jura glisse deux communes montagnardes parmi les 10 pages locales les plus visitées.

Top 10 des touristes français :

1. Cilaos (Ìle de la Réunion)
2. Bonifacio (Corse du Sud, Corse)
3. Collioure (Pyrénées Or., Lang. – Rouss.)
4. Saint-Valery-sur-Somme (Somme, Picardie)
5. Sarlat-La-Canéda (Dordogne, Aquitaine)
6. Calvi (Haute Corse, Corse)
7. Wissant (Pas-de-Calais, Nord – PdC)
8. Honfleur (Calvados, Basse Normandie)
9. Les Rousses (Jura, Franche-Comté)
10. Arbois (Jura, Franche-Comté)

D’autre part, le classement des touristes étrangers est le suivant :

Tourisme étranger :

Touristes espagnols :
Carcassonne (Aude, Languedoc Roussillon)
Collioure (Pyrénées Or., Lang. – Rouss.)
Touristes allemands :
Chamborigaud (Gard, Lang. – Rouss.)
Wissant (Pas-de-Calais, Nord – PdC)
Touristes néerlandais :
Wissant (Pas-de-Calais, Nord – PdC)
Moustiers-Sainte-Marie (Alpes de Haute Provence, PACA)

En 2009, Toprural.com a reçu au total plus de 18 millions de visites.

Le culte du soleil

Les localités ensoleillées ont tiré le plus grand profit de ces chiffres : les communes insulaires telles que Cilaos et son fameux cirque (Île de La Réunion), Bonifacio et Calvi (Corse), se situent toutes les trois parmi les six premières places. De même que deux localités méridionales, tant au Sud-Est que dans le Sud-Ouest de la France : Collioure et Sarlat-la-Canéda se hissent respectivement à la troisième et à la cinquième places. Collioure offre la particularité de séduire aussi bien les touristes français qu’espagnols.

Au Nord et à l’Ouest

Mais la météo n’est pas le seul critère de choix des touristes en gîtes et en chambre d’hôtes, loin s’en faut ! Dans le Pas de Calais, le charme de Wissant n’a échappé ni aux Français (nº7), ni aux Allemands (nº2), ni aux Néérlandais (nº1) ! De même, la localité picarde de Saint-Valery-sur-Somme occupe une très honorable quatrième place. Quant à Honfleur, dans le Calvados, elle arrive à la huitième place. Ces communes présentent une même particularité : elles sont toutes trois situées à moins de trois heures de Paris. La capitale française est habituellement une grande pourvoyeuse de touristes ruraux.

Sans oublier la montagne

Les gîtes et chambres d’hôtes sont enfin une destination privilégiée des voyageurs amateurs de sports d’hiver. Parmi tous les départements de montagne, le Jura est celui qui tire le mieux son épingle du jeu : deux communes s’installent dans le top 10 national : Les Rousses (nº9) et Arbois (nº10).

Télécharger le communiqué de presse pdficon_small1.gif (document PDF : 202 KB)

Top 10 des touristes français :

1. Cilaos (Ìle de la Réunion)

2. Bonifacio (Corse du Sud, Corse)

3. Collioure
(Pyrénées Or., Lang. – Rouss.)

4. Saint-Valery-sur-Somme
(Somme, Picardie)

5. Sarlat-La-Canéda
(Dordogne, Aquitaine)

6. Calvi (Haute Corse, Corse)

7. Wissant (Pas-de-Calais, Nord – PdC)

8. Honfleur
(Calvados, Basse Normandie)

9. Les Rousses (Jura, Franche-Comté)

10. Arbois (Jura, Franche-Comté)

Les vacances d’été des Français en 2009

Les Français partent de moins en moins en vacances. Ils étaient 55 % à prendre des vacances en 2003, 51 % l’été dernier et seulement 48 % cette année. C’est le résultat d’une étude sur les intentions de départ en vacances des Français réalisée par le cabinet spécialisé Protourisme pour Europe 1 et publiée le 20 mai 2009.

naturaleza-rodalquilar1

La crise est passée par là : l’an dernier, 32% des non partants avançaient le manque d’argent pour renoncer aux départs, contre 37% cette année. Les intentions de départ et les habitudes pour les vacances se voient affectées : 38% des Français prévoient de partir dans leur famille ou chez des amis contre 28% l’an dernier, 23% déclarent qu’ils partiront moins longtemps et 25% qu’ils réduiront leur budget.

On part moins longtemps
La durée des séjours diminue : en 2003, 64 % partaient plus de 4 jours quand en 2008 ils ne sont plus que 58 %. D’autre part, le nombre de courts séjours qui n’avait cessé d’augmenter entre 2003 et 2007 enregistre lui aussi sa première baisse.

On dépense moins
Près du quart des vacanciers envisage de réduire ses dépenses cet été. Les principaux postes d’économie sont les achats de souvenirs (66 %), les en-cas et boissons dans les bars (52 %), les sorties au restaurant (50 %) et les activités de loisirs (37 %). 49 % de ceux qui partiront le feront en hébergement non-marchand, se logeant chez des amis, dans leur résidence secondaire ou dans la famille (+1 % par rapport à 2008).

On cherche les bons plans
Plus des 3/4 utilisent internet pour comparer les prix, à la recherche du meilleur rapport qualité / prix (72%) et en quête de la bonne affaire (65 %).

On attend la dernière minute
52 % réservent moins de 2 mois avant de la date prévue pour leur départ (9 % de plus qu’en 2008). En mai 2009, tous les secteurs enregistrent une baisse des réservations par rapport à la même période en 2008.

Quelques bonne notes qui peuvent toutefois permettre aux professionnels du tourisme rural un certain optimisme :
– Si les Français regardent à la dépense, il semble qu’ils ne souhaient pas renoncer à la qualité de l’hébergement. Seuls 19 % pensent diminuer leur budget logement.
– Dans les intentions de départs, la part de vacances à la campagne reste stable par rapport à 2008.
– Les campings et les hébergements ruraux de haut standing tirent leur épingle du jeu et enregistrent une hausse des réservations.

Informations sur l’étude :

Enquête menée entre le 27 avril et le 11 mai, auprès d’un échantillon représentatif de 1 319 Français et 295 opérateurs du tourisme.

La lettre T – 15 avril 2009

La Lettre T est un bi-mensuel régional destiné aux professionnels du tourisme. On y retrouve l’essentiel de l’actualité du tourisme et des loisirs en Languedoc-Roussillon, dans le Grand Sud et en France.

Dans son numéro du 15 avril, La lettre T publie les résultats du baromètre Toprural des prix du tourisme rural, pour la région languedocienne et à l’échelle nationale.

Planet-Monde – 2 avril 2009

Passionnée de voyages, elle en a fait son métier et selon ses dires, parcourt le monde depuis 15 ans.
Louise Gaboury écrit pour divers médias québécois et anime un webzine, Planet-Monde, où elle partage ses découvertes et ses bons plans autour du tourisme et des voyages.

Elle y a publié le 2 avril un article intitulé “Gîtes et chambres d’hôtes, le palmarès des régions les moins chères de France, où elle présente les conclusions du baromètre Toprural des prix du tourisme rural.
Lire l’article sur Planet-Monde