Tag Archives: Escapades

Gîtes et chambres d’hôtes à moins d’une heure de Paris

Vous êtes parisiens et ne pouvez malheureusement pas prendre de jours de congés cet été ? Ne vous inquiétez pas, tout n’est pas perdu, des lieux parfaits pour une parenthèse de repos sont plus proches que vous ne le pensez.

Voici une sélection de gîtes et chambres d’hôtes d’Île-de-France, situés à moins d’une heure de trajet du centre de Paris et qui n’attendent que vous pour un agréable week-end de décompression en pleine campagne. À noter que ces logements sont également parfaits pour ceux qui voudraient visiter Paris sans se ruiner dans les hôtels du centre-ville !

La campagne à la ville ou la ville à la campagne, c’est selon.

Gîte La MésangeRonquerolles (Val-d’Oise)
Un gîte au cœur d’une propriété de 15 000 m², plantée d’arbres fruitiers et avec un potager, un poulailler et une petite mare. Dépaysement garanti à 35km de Paris.
Les Vieilles GlycinesJossigny (Seine-et-Marne)
Cette chambre d’hôtes vous ravira par son confort et sa situation idéale. Vous apprécierez particulièrement les agréables déjeuners dans la serre.
Ferme de la JonchèreBussy-Saint-Georges (Seine-et-Marne)
Logez-vous dans une véritable ferme de la Brie et profitez du calme ambiant. Un petit coin tisanerie vous attend pour de doux moments de détente.
Haras du LoingMontigny-sur-Loing (Seine-et-Marne)
En plein cœur de la forêt de Fontainebleau, ces chambres d’hôtes feront le bonheur des amoureux des chevaux. Le manège et les écuries de la propriété seront une grande découverte pour les plus petits.
Le Moulin du Ru – Aulnoy (Seine-et-Marne)
Dans un village typiquement briard, ce logement, aménagé dans un ancien moulin restauré à l’ancienne, sera le lieu idéal pour un séjour reposant.
Sauge et GlycinePerthes (Seine-et-Marne)
Cette maison de bourg est située à proximité de nombreux sites intéressants du parc du Gâtinais. Sa cour fleurie sera le lieu parfait pour de longs après-midi de lecture.
Les BergeniasCrécy-la-Chapelle (Seine-et-Marne)
Ces chambres d’hôtes sont situées à Crécy-la-Chapelle, surnommée « La petite Venise briarde ». L’occasion idéale de découvrir les secrets de ce petit coin de Seine-et-Marne.
La Ferme de FontenelleAmillis (Seine-et-Marne)
Cette ferme briarde a une particularité : la maison est directement alimentée par une source qui jaillit dans la cave. Une source qui a d’ailleurs donné son nom au hameau.

Découvrez les 10 plus petits villages de France

La France détient au moins un record en Europe : celui du nombre de communes, pas moins de 36 697 ! Si certaines dépassent allégrement les centaines de milliers d’habitants, une grande majorité d’entre elles ne regroupe que quelques centaines voire, dizaines d’administrés. Des petits villages marqués par l’Histoire, les aléas économiques ou l’isolement qui tentent de faire taire les statistiques et faire perdurer leurs singularités.

Aujourd’hui nous vous présentons 10 des plus petits villages de France et vous invitons à découvrir leur charme si particulier.

Rochefourchat (Drôme)
Ce petit village de la Drôme a la particularité d’être la commune la moins peuplée de France avec 1 seul habitant recensé en 2009. À Rochefourchat, le maximum de population a été atteint en 1806 avec 221 habitants avant de décroître et de ne compter de nos jours qu’un seul Rochefourchartien. Si vous vous y attardez, vous découvrirez les ruines d’un château. Autre particularité, la commune compte deux églises !
Gîtes et chambres d’hôtes proche de Rochefourchat

Majastres (Alpes-de-Haute-Provence)
Située à 1 143 m d’altitude, Majastres est, avec ses 2 habitants, la plus petite commune de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Pour y accéder, il vous faudra emprunter d’étroites routes de montagne mais, une fois arrivés, vous pourrez apprécier les magnifiques paysages de la Haute-Provence.
Gîtes et chambres d’hôtes proche de Majastres

Leménil-Mitry (Meurthe-et-Moselle)
Cette commune de Meurthe-et-Moselle fut une place importante du maquis lorrain durant la Seconde Guerre Mondiale. Aujourd’hui, le village compte 3 habitants et plusieurs des conseillers municipaux portent un patronyme bien local : De Mitry. Ne cherchez pas l’église, si à Rochefourchat il y en a deux, ici il n’y en a pas.
Gîtes et chambres d’hôtes proche de Leménil-Mitry

Aulan (Drôme)
Les 4 Aulannais ont la chance d’habiter un village qui abrite quelques monuments des plus remarquables. En effet, cette commune de la région des Baronnies dans la Drôme recense sur son territoire un château inscrit aux monuments historiques qui renferme de nombreux objets d’art, ainsi qu’une église romane dont l’autel est en bois sculpté.
Gîtes et chambres d’hôtes proche de Aulan

Ornes (Meuse)
Le village d’Ornes fait partie des villages français détruits durant la Première Guerre Mondiale. Contrairement à 6 communes voisines déclarées “mortes pour la France“, quelques maisons furent reconstruites à l’emplacement du village qui compte aujourd’hui 5 habitants.
Gîtes et chambres d’hôtes proche de Ornes

Baren (Haute-Garonne)
Ce petit village des Pyrénées compte 5 habitants. Située dans la région du Comminges, à une trentaine de kilomètres de Saint-Gaudens, la commune bénéficie d’un environnement des plus agréables et est entourée de paysages très diverses, entre les neiges éternelles des cimes pyrénéennes et la plaine traversée par la Garonne.
Gîtes et chambres d’hôtes proche de Baren

Senconac (Ariège)
À une centaine de kilomètres de là, de l’autre côté du Parc Naturel Régional des Pyrénées ariégoises, se trouve le village de Senconac, plus petite commune de l’Ariège avec 6 habitants, niché dans un écrin de verdure. Allez-y, vous y apprécierez le charme de sa petite église de pierres.
Gîtes et chambres d’hôtes proche de Senconac

Caunette-sur-Lauquet (Aude)
Située au cœur du massif des Corbières, la commune de Caunette-sur-Lauquet regroupe de nos jours 6 habitants et est la moins peuplée de toute la région. La rivière qui lui donne son nom, le Lauquet, y prend sa source avant de se jeter dans l’Aude. Si vous visitez les châteaux cathares, n’oubliez pas de passer par Caunette.
Gîtes et chambres d’hôtes proche de Caunette-sur-Lauquet

Caubous (Haute-Garonne)
Tout proche de Baren, retrouvez le village de Caubous et ses 6 habitants. Accrochée entre 1 200 mètres et 1 900 mètres d’altitude, la commune située à proximité de Bagnères-de-Luchon offre en panorama magnifique sur les montagnes environnantes.
Gîtes et chambres d’hôtes proche de Caubous

Érone (Haute-Corse)
Avec 6 habitants, Érone est la plus petite commune de l’île de Beauté. Elle est située en Haute-Corse, dans la région de la Castagniccia, zone montagnarde et très boisée de l’île que vous apprécierez pour ses paysages impressionnants et son authenticité.
Gîtes et chambres d’hôtes proche de Erone

Nombre d’habitants par commune : Source INSEE Recensement de la population 2009

La Corse, de bout en bout

Aujourd’hui nous vous proposons de prendre la route et de faire le tour de cette magnifique île qu’est la Corse. En suivant le bord de mer, du nord au sud et d’ouest en est, nous vous invitons à suivre cet itinéraire de plus de 1 000 kilomètres au cours duquel vous pourrez découvrir quelques-uns des plus beaux paysages de l’île de Beauté. En route !

Notre itinéraire débute au bout du Cap Corse, sur la départementale 80. Depuis cette route qui longe la mer et offre des points de vue magnifiques sur l’île d’Elbe ou l’île de Capraia, vous traverserez de charmants villages et des marinas comme Macinaggio ou Barcaggio. Vous pourrez admirer plusieurs tours génoises et atteindre le col de la Serra, à 365 mètres d’altitude, point le plus haut du parcours. Plus loin, en direction du sud, les routes en corniche vous feront passer près de Nonza et sa célèbre plage de sable noir. Avant d’arriver à Calvi, vous apprécierez la richesse architecturale de Saint-Florent avant d’admirer le soleil couchant à l’Île Rousse.

Entre Calvi et Ajaccio, la départementale 81 longe puis quitte successivement la côte, il vous faudra emprunter de petits itinéraires pour découvrir les trésors cachés de la presqu’île de Scandola et le golfe de Girolata. Les calanques de Piana, le village de Cargèse ou bien les tours génoises de Sagone et de Capigliolo seront également des étapes indispensables de votre voyage.

Depuis Ajaccio et jusqu’à Bonifacio, il vous faudra emprunter de petites routes pour vous approcher de la côte et arriver jusqu’à Porticcio ou Verghia, le golfe de Valinco et Propriano. Plus au sud, vous apprécierez les beautés du village de Sartène et le fameux rocher du lion à Roccapina avant d’arriver à Bonifacio puis Capo Pertusato, le point le plus méridional de l’île.

Il est temps désormais de repartir vers le nord en longeant la côte orientale. Ici, la route est enserrée entre collines et rivages rocheux, au bout d’une dizaine de kilomètres, vous apercevrez Porto-Vecchio qui domine la mer depuis son rocher. Plus au nord, les montagnes laissent leur place à la plaine et les plages immenses se succèdent sur près de 100 km.

Après avoir passé Aléria, le relief se fait plus accidenté et le massif de la Castagniccia s’élève, recouvert de châtaigners dont il tire son nom. Les corniches du massif permettent de jouir de jolis panoramas sur la côte et les îles italiennes, derniers joyaux à admirer avant votre arrivée à Bastia.

En espérant que ce petit tour le long des côtes de la Corse vous plaira, n’oubliez pas que l’intérieur des terres de l’île renferme également de nombreux trésors.

 

Escapade le long de l’estuaire de la Gironde

L’estuaire de la Gironde offre des paysages magnifiques mêlant falaises calcaires, vignobles et petits villages de pêcheurs. Un itinéraire touristique vous permet de parcourir et découvrir l’environnement et le patrimoine de cette région qui s’étend de Royan en Charente-Maritime jusqu’aux portes de Bordeaux. En route !

Route verte ou Route côtière entre Royan et Blaye, puis Route de la corniche fleurie ou Route des Capitaines entre Blaye et Bourg, cet itinéraire s’étend sur près de cent kilomètres en longeant au plus près l’estuaire de la Gironde.

Votre périple débutera à Royan en direction du sud sur la D. 143 vers Saint-Georges de Didonne puis Meschers et ses célèbres cités troglodytes. Vous arriverez ensuite à Talmont, un des plus beaux villages de France où vous pourrez apprécier la beauté de son église romane en bord de falaise. Plus loin, vous attendent le site gallo-romain de Barzan, la ville de Mortagne et les fontaines bleues du château de Beaulon à Saint-Dizant-du-Gua.

La route quitte ensuite la côte pour passer par les paysages vallonnés des vignobles de Cognac et de Pineau puis par des villages comme Saint-Bonnet-sur-Gironde aux portes du pôle-nature de Vitrezay, refuge de nombreuses espèces animales rares.

À partir de Blaye, dont la citadelle est classée patrimoine mondial de l’humanité, la route vous réservera de spectaculaires paysages. Des falaises impressionnantes aux habitations troglodytes et aux maisons de pêcheurs alternent avec les parcelles des vignobles de Blaye et de Bourg. Enfin, vous pourrez apprécier une magnifiques vue sur l’archipel girondin el le bec d’Ambés depuis une table d’orientation située à proximité du château Tayac, sorte de bouquet final de votre route sur les bords de l’estuaire de la Gironde.

 

La Saint-Valentin à Saint-Valentin

Mise à jour janvier 2013:

Vous recherchez un logement pour la Saint Valentin ?

Jetez un coup d’œil à notre post spécial Saint-Valentin 2013

 

Aujourd’hui c’est… la Saint-Valentin ! (Si vous ne le saviez pas et n’avez rien de prévu pour votre bien aimé(e), vous êtes toujours dans les temps, voici quelques idées ici et ). En ce jour des amoureux une question s’est soudain imposée à nous : “Saint-Valentin, en voilà un joli nom, il doit certainement y avoir quelques villages nommés ainsi et ils se trouvent surement dans un environnement agréable, parfait pour une escapade romantique” . Nous avons cherché sur Toprural et, la réponse est oui !

Notre recherche nous a tout d’abord menés jusqu’au village de Saint-Valentin, dans l’Indre, la seule commune à porter ce nom en France. Un village qui a su mettre à profit son joli nom pour devenir “le village des amoureux” en faisant des aménagements spécifiques, en ayant une oblitération spéciale du courrier et en organisant, chaque 14 février, la fête des amoureux. Une fête durant laquelle se succèdent bal, banquet et fête foraine attirant des touristes venus du monde entier et notamment du Japon.

Si l’on prend en compte quelques petites variantes, on trouvera Valentine, un petit village de Haute-Garonne, ou même École-Valentin, dans le Doubs.

En allant voir un petit plus loin, on se rend compte que de nombreuses communes en Europe portent le nom du patron des amoureux. En Italie, par exemple, on le retrouve à San Valentino alla Muta, un petit village montagnard du nord de l’Italie, à quelques encablures de l’Autriche et de la Suisse. Plus au sud, en Toscane, voici le village de San Valentino et celui, au bord de l’Adriatique, de San Valentino in Abruzzo Citer.

En Espagne également Saint-Valentin a inspiré quelques noms de lieux, parcourez la jolie région des Asturies et vous arriverez au village de Valentin. Tout comme en Autriche, où deux communes portent son nom : Sankt Valentin dans le district de Neunkirchen et Sankt Valentin dans celui d’Amstetten.

Et vous, vous connaissez d’autres communes “Saint-Valentin” ?