Tag Archives: Environnement

Quand les petits producteurs s’inspirent de la grande distribution

À l’heure de la grande distribution et des enseignes omniprésentes qui pourvoient aux besoins d’une grande partie des consommateurs rassemblés en zone urbaine, certains producteurs et consommateurs ont amorcé un mouvement de rapprochement sur des modèles d’économie responsable et durable, recréant ainsi un lien direct et authentique entre eux : d’un côté, les consommateurs soucieux de retrouver des produits locaux, respectueux de l’environnement et goûteux (de saison et cueillis à maturité), de l’autre, les agriculteurs désireux de vendre leur production sans devoir se soumettre aux règles contraignantes de la grande distribution. Ainsi sont nées les associations pour le maintien d’une agriculture paysanne, ou AMAP (marque déposée depuis 2003), symboles des circuits courts de distribution, où le consommateur s’engage pour une durée définie à acheter chaque semaine un panier de denrées produites localement par un producteur ou un groupe de producteurs à un prix équitable, reflétant les coûts de production.

Bien sûr, ce ne sont pas ces structures qui vont menacer la grande distribution. En revanche, les grandes enseignes de supermarché ont dû réagir face à l’essor de la vente en ligne de produits du quotidien, en créant des drives, des lieux de collectes accessibles en voiture pour récupérer les produits commandés au préalable par les clients sur internet. Ce dont elles ne se doutaient pas, c’est qu’elles allaient inspirer d’autres modèles de circuits courts de distribution : les « drives fermiers ». Le premier a été ouvert dans le nord de l’agglomération bordelaise à Eysines en octobre 2012. Les clients choisissent leurs produits fermiers, passent commande et règlent en ligne chez eux sur internet avant le mercredi minuit, puis se rendent au point de collecte le vendredi entre 14 et 19 heures pour récupérer leurs achats. Les producteurs fixent le prix de vente (le même qu’à la ferme), et le relais leur prélève une commission. Dans le dispositif bordelais, le relais se contente de 12 % pour assurer son fonctionnement. Le succès est au rendez-vous à en juger les trois autres points de collecte ouverts depuis un an et surtout les nombreux projets lancés sur le même modèle dans plusieurs départements en France : Jura, Aveyron, Tarn-et-Garonne, etc

Dans le Nord, à Bailleul, la ferme des Saules s’apprête à proposer un service de drive fermier en plus de son magasin qui propose déjà la production de l’exploitation. Pour ce faire, elle s’est entourée d’une dizaine de producteurs pour élargir sa gamme. D’ici un mois, il sera possible de commander des fruits et légumes de saison, des œufs, de la viande, mais aussi des produits transformés tels que des produits laitiers locaux, de la bière, des gâteaux, mais aussi des confitures et des soupes réalisées sur place à partir des denrées invendues. Ces formules de drives fermiers se démarquent des paniers des AMAP dans le sens où le client n’a aucune obligation d’achat hebdomadaire, ni de montant minimum de commande. La flexibilité qu’ajoute internet permet de capter une clientèle soucieuse de la qualité de son alimentation, mais par ailleurs trop pressée en journée pour consacrer du temps à faire les courses. Alors AMAP ou drive fermier, vous trouverez certainement près de chez vous la formule qui vous convient.

Les troglodytes, entre habitat ancestral et solution contemporaine

Depuis l’aube de l’humanité, les hommes cherchent dans leur environnement le moyen de s’abriter des intempéries et du froid. Les cavités présentes dans la roche de vallées encaissées ont permis à nos ancêtres de s’établir dans des zones froides, comme en témoignent les nombreux vestiges préhistoriques à visiter en France. Le meilleur exemple est certainement la vallée de la Vézère en Dordogne qui concentre de nombreux sites, dont celui des Eysies, où l’homme est présent depuis plus de 400 000 ans.

Malgré l’évolution des techniques de construction, les grottes et les caves creusées dans l’hexagone n’ont pas toutes été abandonnées. En effet, ces espaces à l’abri de la lumière, faciles à sécuriser et surtout qui présentent l’avantage d’offrir une température et une hygrométrie stables, sont utilisés pour la production de champignons, l’affinage des fromages (le Roquefort notamment) ou encore la conservation du vin (en Champagne par exemple).

En matière de logement, l’habitat troglodytique en France a réussi à traverser les siècles jusqu’à notre époque. En effet, si certaines sont maintenant réservées aux visites comme à Graufthal en Alsace, des centaines de maisons de ce type sont toujours occupées un peu partout en France soit à titre de résidence principale, soit à titre de résidence secondaire, notamment pendant les mois d’été, où la fraîcheur qu’offre la paroi ravit les estivants. On en trouve notamment à Meschers-sur-Gironde sur la rive droite du fleuve, à Castelbouc au nord du parc national des Cévennes, mais aussi dans de nombreux villages provençaux ou encore le long de la vallée de la Loire.

Grâce à Toprural, vous pouvez faire vous-même l’expérience d’un séjour à l’abri de la roche. Dans le val de Loire, sur la commune de Vouvray, le Clos Mariotte propose la chambre Brahma où la paroi calcaire à nu se marie élégamment avec un mobilier épuré et confortable pour créer une atmosphère propice au repos. Aujourd’hui, l’habitat troglodytique revient sur le devant de la scène à l’heure des murs et toits végétaux et des maisons passives en général. Il constitue aussi bien une forme alternative de logement aux caractéristiques thermiques remarquables qu’une source d’inspiration pour l’architecture axée sur les économies d’énergie.

Voyage au pays des volcans

Partons en direction des grands espaces, à la découverte de l’Auvergne et de ses volcans. Une escapade estivale au cœur de paysages magnifiques où la nature prend toute sa force et impose respect et admiration à tous ceux qui ont la chance de la visiter.

Entre Puy-de-Dôme et Cantal, de la chaîne des Puys au nord, au plateau de l’Aubrac au sud, les volcans se succèdent, constituant un ensemble géologique unique en France. Un patrimoine naturel exceptionnel mis en valeur au sein du Parc naturel régional des Volcans d’Auvergne depuis 1977.

La chaîne des Puys à elle seule compte 80 volcans qui s’étirent sur plus de 45 km à l’ouest de Clermont-Ferrand. Un alignement impressionnant, véritable vitrine du volcanisme, où cohabitent plusieurs types de volcans, aussi bien stromboliens que peléens, certains endormis depuis “seulement” 8 000 ans. Une variété qui a contribué à façonner ces paysages si caractéristiques, qui postulent à être reconnu au patrimoine mondiale de l’UNESCO, et offrent de superbes instantanées depuis la plaine à l’heure du coucher du soleil.

Parmi ces volcans qui semblent se tenir par la main, un domine tous ses voisins : le puy de Dôme. Par sa forme singulière et son altitude (1 465 m) il attire les regards et la curiosité, les Romains voyaient d’ailleurs en lui une montagne sacrée. Monter à son sommet est l’assurance de rester bouche bée devant le superbe panorama sur la plaine de la Limagne, la chaîne des puys toute entière, le puy de Sancy, point culminant du Massif central et, par temps clair, sur les Alpes et le Mont-Blanc.

Véritable temple des randonneurs, des parapentistes et des amateurs de grandes sensations, les volcans d’Auvergne offrent à leurs visiteurs un éventail unique de paysages où se succèdent les sommets arrondis par l’érosion, les pics rocheux, les vallées verdoyantes et les lacs. Des lieux empreints de sérénité et de force qui invitent à l’admiration.

Bon voyage au pays des volcans !

À vélo… sur les chemins de fer

Originale, ludique, mêlant détente et sport, le vélo-rail est une activité parfaite pour une escapade en famille cet été. La mise en valeur d’anciennes lignes de chemin de fer aujourd’hui abandonnées permet de découvrir de magnifiques paysages depuis des points de vue souvent inaccessibles autrement et d’admirer un important patrimoine d’ouvrages d’art ferroviaires.

De nombreux vélos-rail parcourent la France. En voici 5 avec à chaque fois, les gîtes et chambres d’hôtes pour vous loger après votre périple sur ces voies ferrées particulières.

Rando-rail de Lumbres (Pas-de-Calais)
Vous aurez le choix entre 2 itinéraires de 9 km le long desquels vous pourrez parcourir les bois du pays de Lumbres, le bocage boulonnais ou les paysages vallonnés de l’Artois. Vous pourrez même participer à une chasse au trésor ! Les plus petits adoreront.
Pour vous loger : gîtes et chambres d’hôtes proche de Nielles-lès-Bléquin

Vélorail de la Meuse (Meuse)
Cette ancienne ligne de chemin de fer vous permet de partir pour un voyage de plus de 6 km en pleine nature et d’admirer une forêt paisible de la Meuse. Comptez une heure de trajet.
Pour vous loger : gîtes et chambres d’hôtes proche de Forges-sur-Meuse

Vélorail de Chauvigny (Vienne)
Une façon originale et ludique de découvrir les alentours de la jolie cité médiévale de Chauvigny. Vous bénéficierez d’un superbe panorama sur la ville, ses châteaux et ses murailles.
Pour vous loger : gîtes et chambres d’hôtes proche de Chauvigny

Vélorail du pays de Pradelles (Haute-Loire)
Au sud de l’Auvergne, à la limite de l’Ardèche et de la Lozère, admirez le long d’un parcours à plus de 1 000 m d’altitude, les superbes paysages du massif de la Margeride et du plateau volcanique du Velay.
Pour vous loger : gîtes et chambres d’hôtes proche de Pradelles

Vélorail du Larzac (Aveyron)
8 km, ou 16 km pour les plus courageux, d’un parcours passant par plusieurs tunnels et viaducs surplombant la vallée du Cernon et avec une vue imprenable sur les villages environnants.
Pour vous loger : gîtes et chambres d’hôtes proche de Sainte-Eulalie-de-Cernon

Il existe de nombreux itinéraires dans toute la France, Retrouvez-les tous sur le site de la Fédération des Vélos-rail de France.

 

À vélo… sur les chemins de fer

Originale, ludique, mêlant détente et sport, le vélo-rail est une activité parfaite pour une escapade en famille cet été. La mise en valeur d’anciennes lignes de chemin de fer aujourd’hui abandonnées permet de découvrir de magnifiques paysages depuis des points de vue souvent inaccessibles autrement et d’admirer un important patrimoine d’ouvrages d’art ferroviaires.

De nombreux vélos-rail parcourent la France. En voici 5 avec à chaque fois, les gîtes et chambres d’hôtes pour vous loger après votre périple sur ces voies ferrées particulières.

Rando-rail de Lumbres (Pas-de-Calais)
Vous aurez le choix entre 2 itinéraires de 9 km le long desquels vous pourrez parcourir les bois du pays de Lumbres, le bocage boulonnais ou les paysages vallonnés de l’Artois. Vous pourrez même participer à une chasse au trésor ! Les plus petits adoreront.
Pour vous loger : gîtes et chambres d’hôtes proche de Nielles-lès-Bléquin

Vélorail de la Meuse (Meuse)
Cette ancienne ligne de chemin de fer vous permet de partir pour un voyage de plus de 6 km en pleine nature et d’admirer une forêt paisible de la Meuse. Comptez une heure de trajet.
Pour vous loger : gîtes et chambres d’hôtes proche de Forges-sur-Meuse

Vélorail de Chauvigny (Vienne)
Une façon originale et ludique de découvrir les alentours de la jolie cité médiévale de Chauvigny. Vous bénéficierez d’un superbe panorama sur la ville, ses châteaux et ses murailles.
Pour vous loger : gîtes et chambres d’hôtes proche de Chauvigny

Vélorail du pays de Pradelles (Haute-Loire)
Au sud de l’Auvergne, à la limite de l’Ardèche et de la Lozère, admirez le long d’un parcours à plus de 1 000 m d’altitude, les superbes paysages du massif de la Margeride et du plateau volcanique du Velay.
Pour vous loger : gîtes et chambres d’hôtes proche de Pradelles

Vélorail du Larzac (Aveyron)
8 km, ou 16 km pour les plus courageux, d’un parcours passant par plusieurs tunnels et viaducs surplombant la vallée du Cernon et avec une vue imprenable sur les villages environnants.
Pour vous loger : gîtes et chambres d’hôtes proche de Sainte-Eulalie-de-Cernon

Il existe de nombreux itinéraires dans toute la France, Retrouvez-les tous sur le site de la Fédération des Vélos-rail de France.