Tag Archives: Consommation

Quand les petits producteurs s’inspirent de la grande distribution

À l’heure de la grande distribution et des enseignes omniprésentes qui pourvoient aux besoins d’une grande partie des consommateurs rassemblés en zone urbaine, certains producteurs et consommateurs ont amorcé un mouvement de rapprochement sur des modèles d’économie responsable et durable, recréant ainsi un lien direct et authentique entre eux : d’un côté, les consommateurs soucieux de retrouver des produits locaux, respectueux de l’environnement et goûteux (de saison et cueillis à maturité), de l’autre, les agriculteurs désireux de vendre leur production sans devoir se soumettre aux règles contraignantes de la grande distribution. Ainsi sont nées les associations pour le maintien d’une agriculture paysanne, ou AMAP (marque déposée depuis 2003), symboles des circuits courts de distribution, où le consommateur s’engage pour une durée définie à acheter chaque semaine un panier de denrées produites localement par un producteur ou un groupe de producteurs à un prix équitable, reflétant les coûts de production.

Bien sûr, ce ne sont pas ces structures qui vont menacer la grande distribution. En revanche, les grandes enseignes de supermarché ont dû réagir face à l’essor de la vente en ligne de produits du quotidien, en créant des drives, des lieux de collectes accessibles en voiture pour récupérer les produits commandés au préalable par les clients sur internet. Ce dont elles ne se doutaient pas, c’est qu’elles allaient inspirer d’autres modèles de circuits courts de distribution : les « drives fermiers ». Le premier a été ouvert dans le nord de l’agglomération bordelaise à Eysines en octobre 2012. Les clients choisissent leurs produits fermiers, passent commande et règlent en ligne chez eux sur internet avant le mercredi minuit, puis se rendent au point de collecte le vendredi entre 14 et 19 heures pour récupérer leurs achats. Les producteurs fixent le prix de vente (le même qu’à la ferme), et le relais leur prélève une commission. Dans le dispositif bordelais, le relais se contente de 12 % pour assurer son fonctionnement. Le succès est au rendez-vous à en juger les trois autres points de collecte ouverts depuis un an et surtout les nombreux projets lancés sur le même modèle dans plusieurs départements en France : Jura, Aveyron, Tarn-et-Garonne, etc

Dans le Nord, à Bailleul, la ferme des Saules s’apprête à proposer un service de drive fermier en plus de son magasin qui propose déjà la production de l’exploitation. Pour ce faire, elle s’est entourée d’une dizaine de producteurs pour élargir sa gamme. D’ici un mois, il sera possible de commander des fruits et légumes de saison, des œufs, de la viande, mais aussi des produits transformés tels que des produits laitiers locaux, de la bière, des gâteaux, mais aussi des confitures et des soupes réalisées sur place à partir des denrées invendues. Ces formules de drives fermiers se démarquent des paniers des AMAP dans le sens où le client n’a aucune obligation d’achat hebdomadaire, ni de montant minimum de commande. La flexibilité qu’ajoute internet permet de capter une clientèle soucieuse de la qualité de son alimentation, mais par ailleurs trop pressée en journée pour consacrer du temps à faire les courses. Alors AMAP ou drive fermier, vous trouverez certainement près de chez vous la formule qui vous convient.

Quinzaine du commerce équitable

Quinzaine-commerce équitable - Artisans du Monde

Débutée ce week-end, la 9e quinzaine du commerce équitable dure jusqu’au 24 mai.

L’occasion de rappeler que changer notre façon de consommer n’est pas forcément compliqué !

En ces temps de crise, on pense plutôt à faire baisser le total du ticket de caisse… Eh bien, du 9 au 24 mai, des centaines d’événements sont organisés dans toute la France pour nous rappeler qu’il est important de consommer pas seulement moins cher mais surtout mieux !

Vivre de son travail
Commerce équitable, solidaire, ou social : l’idée est de permettre aux petits producteurs de vivre (mieux) de leurs cultures ou du fruit de leur travail. On réduit le nombre d’intermédiaires entre consommateurs et producteurs pour dégager des marges supplémentaires leur bénéficiant directement.

Cette année, la quinzaine est placée sous le signe de l’environnement. Les activités organisées permettront de (re)découvrir les produits équitables et les enjeux d’une consommation responsable, écolo et équitable.

Au programme également : débats, rencontress mais aussi dégustations gratuites, expositions, films et concerts ! Parce qu’il est possible de “construire ensemble un monde plus juste et remettre l’humain au sein de l’économie“, sans bouder son plaisir.

Retrouvez toutes les activités organisées près de chez vous sur le site de la quinzaine du commerce équitable.

Sexe et ciné écolo

Le respect de l’environnement n’est pas forcément synonyme de contraintes, surtout quand les propositions qui nous arrivent allient plaisir et loisirs :

A) Sexe responsable… pour la planète

Greenpeace nous propose un décalogue du sexe durable pour l’environnement (lien en anglais). Pour entrer dans l’ère écosexuelle, il vous suffit de suivre ces 10 conseils :

  1. Éteignez les lumières. Économisez de l’énergie ou profitez de la lumière du jour
  2. Aphrodisiaques oui, OGM non. Si les fruits de la passion vous font grimper au rideau, préférez les sans OGM.
  3. Elle préfère l’amour en mer… Les huîtres et autres fruits de mer peuvent être de puissants aphrodisiaques mais sont menacés par la surpêche. Optez plutôt pour les nombreux produits bios et équitables disponibles sur le marché.
  4. Amour recyclé. Recyclez et décorez les emballages de vos achats afin de les utiliser pour ranger vos accessoires les plus courants : préservatifs, lubrifiants, etc.
  5. Écolubrifiants. Si vous avez recours à un lubrifiant non naturel, n’utilisez jamais ceux à base de pétrole ni ceux à base d’huile ou de vaseline. Préférez ceux à base d’eau ou de silicone qui sont résistants à cette dernière.
  6. Esclave de la passion, pas du plastique. Si vous êtes adepte des accessoires et des vêtements, faites en sorte qu’ils ne soient pas en plastique ou en vinyle. Des matières naturelles comme le cuir et le caoutchouc sont, par exemple, beaucoup moins toxiques pour l’environnement.
  7. Économisez l’eau en couple. Outre l’aspect érotique du bain en couple, vous économiserez savon et eau en partageant votre baignoire.
  8. Le lit durable. Assurez-vous que votre lit soit en bois certifié par le Conseil de soutien de la forêt (FSC).
  9. Sexe vert. Utilisez des huiles de massage et même des sous-vêtements organiques, et si le “spanking” vous branche, assurez-vous également que le bois utilisé soit certifié.
  10. Faites l’amour, pas la guerre.


[ForestLove, campagne de sensilbilisation sur la forêt (Greenpeace, 1:26)]

B) Ciné écologique

Deux festivals de cinéma environnemental auront lieu à Paris et à Bourges :

– Paris : 2ème Festival Cinécolo
Du 7 au 12 octobre 2008
Centre culturel La Clef, 21 rue de la Clef, Paris 5ème
Entrée en participation libre
+ d’infos

– Bourges : 4ème Festival International du Film Écologique
Du 9 au 12 octobre 2008
Rives d’Auron, Bd Lamarck, Bourges
Entrée libre
+ d’infos

Fabian Van Troyen