Tag Archives: Compostage

Jardiner en ville, une idée pas si saugrenue

Pour beaucoup d’entre nous les vacances sont déjà loin et il est difficile de réprimer les envies de nature qui nous assaillent. La vie citadine offre de nombreuses commodités, mais elle nous prive souvent des plaisirs du jardinage. La bêche vous démange ? Voici quelques idées pour jardiner en ville. 

Tondre son toit ? Quelle drôle d’idée ! Et pourtant les Français sont de plus en plus nombreux à opter pour les toits végétalisés. Et lorsque l’on pense aux bénéfices qu’ils peuvent apporter, on comprend mieux pourquoi un million de mètres carrés de toits végétalisés ont été « plantés » dans l’hexagone en 2012. Réutilisation des eaux de pluie, isolation acoustique et thermique, réduction des poussières en suspension… il n’est pas seulement question d’esthétique mais d’une démarche durable et respectueuse de l’environnement. Bien sûr, tous les bâtiments ne peuvent pas forcément accueillir ce genre de structures. Dans ce cas, vous pouvez également opter pour un mur végétal (photo), idéal si vous ne souhaitez pas réduire la taille de votre terrasse. Jardiner en ville, c’est avant tout une question d’imagination !

Les potagers urbains collectifs

Si le pied de tomates cerise de votre balcon fait votre fierté, pourquoi ne pas passer à la vitesse supérieure en créant un potager urbain ? Depuis plus de 20 ans, de nombreuses associations se sont constituées dans plusieurs grandes agglomérations européennes pour retrouver le goût des légumes du jardin en plein cœur de Lille, Nantes, Strasbourg et même Paris !

Le compostage urbain

Cela fait déjà quelques années qu’on entend parler : le compostage individuel revient sur le devant de la scène. Un geste simple qui permet de réduire de manière conséquente la quantité de déchets que nous produisons, les coûts de traitement… et qui fait fleurir les jardinières ! L’idée vous tente ? Voici quelques astuces pour faire vous-même votre compost.

Vous aimeriez jardiner en ville mais vous manquez de pratique ? Voici une sélection de gîtes et de chambres d’hôtes où vous pourrez rafraîchir vos connaissances !

Faire son compost soi-même, simple et écologique !

Stop aux engrais chimiques, votre jardin mérite un meilleur traitement, pensez au compostage ! Fabriquer son propre compost présente de nombreux avantages et est un moyen facile et économique de prendre soin de son jardin tout en réduisant sa production d’ordures ménagères et donc, son impact sur l’environnement. Comment faire ? Voici quelques conseils de base.

Le compostage est un procédé biologique de transformation des matières organiques en un produit stabilisé, hygiénique et riche en humus, le compost. La conversion de ces matières s’effectue par fermentation grâce à la présence d’eau et d’oxygène et par l’action des micro-organismes qui s’y développent. Le compost ainsi obtenu se révèle être un produit de grande qualité qui enrichit le sol et améliore sa fertilité.

Où produire son compost ? Plusieurs options sont possibles. Si vous disposez de suffisamment d’espace, optez pour un compostage en tas en empilant vos déchets dans un coin de votre jardin. Pour favoriser l’humidité, choisissez un endroit ombragé. Une bonne aération est également primordiale, le mélange doit être en contact direct avec le sol et doit être retourné régulièrement. Autre option, moins encombrante, l’utilisation d’un bac en plastique ou en bois que vous trouverez dans le commerce ou pourrez fabriquer avec quelques planches. Dans ce cas, mêmes règles : aérez le mélange et veillez à l’humidité.

Que mettre dans son compost ? La plupart de vos déchets quotidiens peuvent être compostés : épluchures, fruits et légumes avariés, coquilles d’œufs, restes alimentaires, marc de café, sachets de thé, mouchoirs en papiers, ainsi que les déchets du jardin : gazon tondu, feuilles, etc. Vous éviterez en revanche d’y déposer les produits laitiers, les matières grasses et les restes de viandes qui pourraient attirer les animaux. Les mauvaises herbes, les feuilles de rhubarbes, les déchets d’animaux domestiques et tous les déchets inorganiques seront proscrits.

Veillez à alterner les différents éléments, ajoutez de temps à autre une couche de terre, mélangez régulièrement et arrosez si nécessaire. Au bout de 3 à 5 mois votre compost sera prêt à donner à votre jardin une nouvelle jeunesse.

Vous pouvez trouver plus de conseils sur le site gerbeaud.com