Tag Archives: Auvergne

Quand vient le temps des vendanges et des récoltes d’automne

Avec l’arrivée des vendanges, on ne chaume pas dans les campagnes en cette fin d’été ! Même si ce sont les images des coteaux bordelais ou des vastes vignobles champenois qui nous viennent en tête en premier, cette semaine, nous nous intéresserons à leurs petits frères d’Auvergne, de Poitou-Charentes et ses cousins de Flandre.

Deux vendangeurs se passent un seau pendant les vendanges

Les vins d’Auvergne

Entre Riom et Issoire, il est un vignoble qui est longtemps resté dans l’ombre de ses voisins de la Vallée de la Loire. Malgré une production élevée au XIXe siècle, le vignoble auvergnat a accusé une forte régression et représente à l’heure actuelle environ 800 hectares de culture. Ce n’est qu’en 2011 qu’il retrouvera toutes ses lettres de noblesse avec la création de l’AOC Côtes-d’Auvergne qui concerne 350 hectares de vignes et cinq crus dans le Puy-de-Dôme : Boudes, Chanturgue, Châteaugay, Corent et Madargue. Un peu plus au nord, dans l’Allier, n’hésitez pas à faire un crochet par Saint-Pourçain-sur-Sioule pour goûter ses fameux vins, mais aussi ce kir si particulier au bon goût d’automne élaboré à base de crème de châtaigne et de vin blanc.

Vignobles à Avy (Charente-Maritime)

Le vin oui, mais pas seulement

Qui dit vendanges dit vin, liqueur, mais aussi « vin de liqueur ». C’est le cas du Pineau des Charentes, une boisson au processus d’élaboration singulier. Après les vendanges –qui commencent d’ordinaire à la fin septembre- les cépages blancs passeront directement dans le pressoir tandis que les rouges macèreront quelques heures avant d’être pressés afin qu’ils acquièrent leurs belles couleurs. On y ajoute ensuite de l’eau-de-vie de Cognac avant de le laisser vieillir au minimum 12 mois. Si vous séjournez en gîte ou en chambre d’hôtes dans la région, vous aurez de fortes chances de le retrouver à l’apéritif en Charente, en Charente-Maritime et même dans le nord de la Dordogne.

Cônes de houblon

On l’appelle « la Vigne du Nord »

Cette plante grimpe parfois jusqu’à 10 mètres pour nous offrir les grappes de fleurs qui viendront parfumer la bière, voilà pourquoi on la surnomme « la Vigne du Nord ». Bien qu’il ne fasse pas l’objet de vendanges à proprement parler, le houblon est également récolté en septembre. Après séchage, les cônes sélectionnés conjugueront leurs arômes à ceux de l’orge, du froment ou de l’avoine pour conquérir nos palais au cours d’un séjour en gîte ou en chambres d’hôtes dans le Nord-Pas-de-Calais, en Alsace ou en Belgique, bien sûr !

L’œnologie vous passionne ? N’hésitez pas à sélectionner l’option « Œnotourisme » sur Toprural pour trouver les meilleurs gîtes et chambres d’hôtes au cœur du vignoble de votre choix.

Voyage au pays des volcans

Partons en direction des grands espaces, à la découverte de l’Auvergne et de ses volcans. Une escapade estivale au cœur de paysages magnifiques où la nature prend toute sa force et impose respect et admiration à tous ceux qui ont la chance de la visiter.

Entre Puy-de-Dôme et Cantal, de la chaîne des Puys au nord, au plateau de l’Aubrac au sud, les volcans se succèdent, constituant un ensemble géologique unique en France. Un patrimoine naturel exceptionnel mis en valeur au sein du Parc naturel régional des Volcans d’Auvergne depuis 1977.

La chaîne des Puys à elle seule compte 80 volcans qui s’étirent sur plus de 45 km à l’ouest de Clermont-Ferrand. Un alignement impressionnant, véritable vitrine du volcanisme, où cohabitent plusieurs types de volcans, aussi bien stromboliens que peléens, certains endormis depuis “seulement” 8 000 ans. Une variété qui a contribué à façonner ces paysages si caractéristiques, qui postulent à être reconnu au patrimoine mondiale de l’UNESCO, et offrent de superbes instantanées depuis la plaine à l’heure du coucher du soleil.

Parmi ces volcans qui semblent se tenir par la main, un domine tous ses voisins : le puy de Dôme. Par sa forme singulière et son altitude (1 465 m) il attire les regards et la curiosité, les Romains voyaient d’ailleurs en lui une montagne sacrée. Monter à son sommet est l’assurance de rester bouche bée devant le superbe panorama sur la plaine de la Limagne, la chaîne des puys toute entière, le puy de Sancy, point culminant du Massif central et, par temps clair, sur les Alpes et le Mont-Blanc.

Véritable temple des randonneurs, des parapentistes et des amateurs de grandes sensations, les volcans d’Auvergne offrent à leurs visiteurs un éventail unique de paysages où se succèdent les sommets arrondis par l’érosion, les pics rocheux, les vallées verdoyantes et les lacs. Des lieux empreints de sérénité et de force qui invitent à l’admiration.

Bon voyage au pays des volcans !

Saveurs locales : la truffade auvergnate

Aujourd’hui nous avons décidé de vous donner l’eau à la bouche en vous parlant d’un plat phare de la gastronomie auvergnate : la truffade. Un plat délicieux toute l’année mais particulièment apprécié en cette période de froid et de neige, notamment après une rude journée sur les pistes de ski.

La truffade est un plat simple et riche, à base de pommes de terre et de tome (ou tomme) de Cantal, qu’avait l’habitude de préparer les vachers qui passaient la période de l’estive dans les burons des montagnes auvergnates. Son nom proviendrait de l’appellation de la pomme de terre en occitan auvergnat, trufa ou trufla. Souvent associé à l’aligot, son proche cousin, la truffade s’en différencie notamment par le fait que les pommes de terre sont coupées en rondelles et non pas passées en purée.

La préparation est relativement simple et les ingrédients nécessaires sont peu nombreux mais le secret d’une bonne truffade réside bien évidemment dans la qualité de ceux-ci.

Voici la recette en quelques étapes : faites cuire les pommes de terre dans un peu de lard fondu. Une fois qu’elles sont cuites et fondantes, ajoutez-y la tome coupée en dés. Mélangez jusqu’à ce que l’ensemble soit bien filant. Accompagné d’un jambon d’Auvergne et d’une salade verte, il n’y a rien de meilleur. Retrouvez la recette complète.

Rien de tel que de déguster la truffade sur place, voici donc la liste des gîtes et chambres d’hôtes du Cantal.

Bon appétit !

L’aligot, gastronomie et tradition en Auvergne

Amoureux d’escapade et de gastronomie, pourquoi ne pas faire un petit tour en Auvergne où en plus des paysages époustouflants, une assiette d’aligot, chaude et prête à la dégustation vous attend ?

La légende raconte que de la rencontre de 3 évêques au croisement des 3 départements du Cantal, de l’Aveyron et de la Lozère serait né l’Aligot. Pour le repas, chacun aurait apporté un ingrédient : la tome du Rouergue, les pommes de terre d’Aubrac, et le beurre fait du lait du Gévaudan. Cette purée de pommes de terre à laquelle sont mélangées de la crème, du beurre et de la tome fraîche, fut longtemps servie par les moines de la région aux pèlerins qui se rendaient à Saint Jacques de Compostelle par la Via Podiensis.

Aligot

Aujourd’hui cette spécialité devenue des plus populaires est souvent présente dans les foires, fêtes ou encore marchés de Noël. Servie chaude, avec ou sans ail, son apport calorique vous permettra de garder un bon rythme dans vos balades en Auvergne !

Cette tradition auvergnate a aussi un côté spectaculaire car voir un homme filer l’aligot dans une grande marmite avec une énorme spatule de bois est le témoignage d’une tradition qui vaut bien le détour.

Alors pour ceux pour qui le fromage est une véritable passion, ou pour les amoureux de traditions populaires, voici une sélection d’hébergements où vous pourrez déguster une bonne assiette d’aligot.

Cantal : Au Bon Accueil, Auberge de la Sagnette, Sandine

Aveyron : Chalets de la Rivière, l’Oustal Del Barry, La Tonnelle

Lozère : Maison du Brouillet, Relais de l’Aubrac

+ d’infos sur www.aubrac.com