Que faire de ces chambres vides?

Nous rêvions, Jean-Pierre et moi, Béatrix, d’une grande maison pour abriter notre famille reconstituée (6 enfants).

Coup de foudre sur un garage de réparations automobiles de 200m² au sol, avec un plafond à 5 m de haut ! Extérieur au village de Meyenheim, en Alsace… L’idéal pour une sorte de loft, avec mezzanine. Le bâtiment trône sur un terrain de 29 ares, bordé de champs.

Jean-Pierre a établi des plans architecturaux, monté des murs de séparations de séjours et de chambres, créé des salles de bains, deux cuisines. Il a transformé le terrain en un beau jardin agrémenté d’une terrasse.

Chez Béatrix et Jean-Pierre

Moi, Béatrix, j’ai assuré une décoration originale et chaleureuse, n’hésitant pas à colorer d’un faux vitrail une magnifique porte d’immeuble récupérée, ou à peindre une grande fresque dans le séjour, donnant une identité à chaque pièce.

Nous avons parcouru les dépôts-vente, les sites internet de ventes de meubles, ou autres objets décoratifs durant des mois…jusqu’à trouver le coup de coeur, le détail assorti à l’ensemble d’une pièce, la touche finale de décoration.

Les travaux ont duré 4 ans. Mais seuls deux de nos enfants vivent au quotidien à la maison. Les autres ont élu domicile, l’une chez sa mère, les autres dans leur “chez soi”. Que faire de ces chambres vides? Ainsi est née l’idée de trois chambres d’hôtes.

Depuis un mois, nous avons fini la quatrième chambre d’hôtes, une roulotte. Elle nous a demandé des heures de recherches sur internet pour nous mettre dans l’ambiance gitane. Ceci, aussi bien pour l’architecture que pour l’inspiration de l’atmosphère intérieure.

Certes le travail des chambre d’hôtes est prenant, d’autant plus que Jean-Pierre et moi gardons nos emplois salariés (cuisinier et psychomotricienne). Mais c’est un plaisir pour nous d’accueillir des personnes d’horizons divers. Et le dîner est l’occasion de mieux faire connaissance avec chacun.

Béatrix
Chez Béatrix et Jean-Pierre

2 thoughts on “Que faire de ces chambres vides?

  1. Aline

    Après 4h30′ de route sans trop se presser, nous sommes en Alsace.
    Je retiens la maison d’hôtes Chez Bréatix et Jean-Pierre car après m’être promenée sur ce site, je n’ai qu’une envie, faire un petit séjour près de Meyenheim pour encore une fois nous promener, nous reposer et apprécier la bonne table dans cette jolie région.

    Reply
  2. Hardy Jean-Paul

    Rien à ajouter à cette intéressante histoire de volontarisme. Peut-on avoir plus d’info ?
    Site – adresse par exemple!
    Merci

    Reply

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *