L’Europe en 80 jours, un road movie pour promouvoir le monde rural

Ce ne sont pas Phileas Fogg et Mrs. Aouda, mais presque. Nos aventuriers s’appellent Ana Isabel Aranda et Juan Manuel Alfonzo, deux journalistes qui vont parcourir l’Europe rurale en 80 jours.

Du 22 juin au 09 septembre, ils voyageront à bord d’un van pour nous faire connaître, grâce à un documentaire du genre road movie, les initiatives les plus innovantes et intéressantes du continent en terme de tourisme rural, innovation agricole, forestière, éco-tourisme ou encore micro-tourisme. Leur but est de faire prendre conscience aux Européens de la nécessité de préserver des modes de vie qui font partie de notre essence même.

Un projet qui nous a plu dès le début et que nous avons voulu soutenir. Ana et Juan Manuel comptent aussi avec l’appui du Réseau Espagnol de Développement Rural (REDR) et du Réseau Européen de Développement Rural (ELARD)

Mais laissons la parole à nos deux aventuriers !

Comment est née l’idée du Tour d’Europe en 80 jours ?
Cela est venu d’un désir de voyage et de connaître les différents aspects de l’Europe rurale, mais fondamentalement, il s’agit d’un projet journalistique que chacun d’entre-nous avait imaginé séparément et que nous souhaitons réaliser ensemble. C’est un mélange de journalisme, culture, tourisme, communication, marketing, allié à un esprit en mouvement. Il existe une grande méconnaissance du monde rural, souvent associé à une image d’isolement, mais le milieu rural offre de multiples opportunités aux résidents des villes, comme le tourisme, l’agriculture, le développement durable.

Quel est le but de cette aventure ?
Plus qu’une aventure, l’objectif du Tour d’Europe en 80 jours est une recherche d’épanouissement personnel. C’est aussi une manière de réfléchir et d’agir vis à vis de la situation actuelle en mettant en lumière la richesse de la biodiversité du milieu rural européen qui représente près de 70% du territoire et la partager au travers d’un road movie. L’aventure la plus belle de notre voyage sera de connaître les habitants, découvrir des paysages, apprendre des langues et des traditions différentes.

Que pensez-vous rencontrer dans les différents pays que vous allez visiter ? À quoi vous attendez-vous ?
Chaque pays a sa propre vision du monde rural, les pays méditerranéens sont davantage liés à la tradition de la terre et les pays du Nord, plus tournés vers l’innovation et les énergies renouvelables, mais les surprises seront, sans aucun doute, au rendez-vous.

Avez-vous facilement trouvé des aides de la part d’institutions ou d’entreprises ?
Cela a été très compliqué, un grand défi, mais la plus grande satisfaction est d’avoir eu la chance de trouver des personnes qui ont cru en notre projet, en nos capacités et notre engagement. Nous avons trouvé avfec Toprural, une équipe d’amis qui nous a apporté les connaissances et le savoir-faire en matière de tourisme rural. Quand nous avons proposé notre projet à Lanzanos.com (site en espagnol) pour trouver des fonds en crowdfounding, sans le succès escompté, il était clair pour nous que notre vocation était de diffuser les valeurs du développement rural, Nous nous sommes adressés au Réseau Espagnol de Développement Rural qui ont compris dès le début notre but et nous ont aidé en nous mettant en contact avec les réseaux de développement européen (European Leader Association) qui nous aident à la coordination du voyage. De même, New Holland (site en espagnol), entreprise leader en matériel agricole nous sponsorise. Sans oublier les médias qui nous soutiennent, ainsi que nos amis de Casa Árbol (site en espagnol), spécialistes de la construction de cabanes dans les arbres.

Quel sera votre itinéraire ? D’où et quand partez-vous ?
Nous allons parcourir près de 15 000 kilomètres à travers 25 pays. Nous partons de Madrid le 22 juin et traverserons le Portugal, la France, le Luxembourg, la Belgique, les Pays-Bas, l’Allemagne, le Danemark, la Norvège, la Suède, la Finlande, l’Estonie, la Lettonie, la Lituanie, la Pologne, la République Tchèque, la Slovaquie, l’Autriche, la Slovénie, la Hongrie, la Roumanie, la Bulgarie, la Grèce, l’Italie, Monaco et, de nouveau la France pour regagner l’Espagne par Barcelone puis Madrid.

Comment pourrons-nous vous suivre pendant le voyage ?
Sur Europaen80dias.com (site en espagnol), nous raconterons notre aventure au fur à mesure que nous avançons, également au travers des réseaux sociaux. Nous aurons des contacts réguliers avec les médias qui nous soutiennent en radio, presse écrite, télé et Internet. De plus, si le temps et les moyens le permettent, chaque semaine nous réaliserons des clips informatifs pour notre programme “De Mentes Abiertas” en Colombie sur Canal TRO. Nous aimerions que ce voyage et notre expérience soient utiles aux autres.

Comment partagerez-vous votre expérience une fois le Tour d’Europe terminé ?
Avant tout grâce à un road movie d’une heure environ, mais sans doute également sous forme écrite. Notre intention est d’organiser une conférence de presse en début d’année prochaine.

Voilà, en espérant que cet entretien aura servi à ce que vous connaissiez un petit peu mieux à Ana et Juan Manuel. Nous aussi, de notre côté, nous vous maintiendrons informés de leurs péripéties sur ce blog, sur Facebook, Twitter et Google+.

9 thoughts on “L’Europe en 80 jours, un road movie pour promouvoir le monde rural

  1. Maria Freire

    Se ainda forem a tempo a minha casinha de pedra na aldeia do Paraizal concelho de Almeida e distrito da Guarda,está à vossa disposição.A aldeia tem 27 habitantes que vos receberiam de braços abertos…

    Reply
  2. stephane

    Belle initiative mais pourquoi vouloir faire autant de pays en si peu de temps?! quantite vs qualite: vous n’avez peut-etre pas ete raisonnable, de plus toujours prevoir de la marge sur ce type d’expedition’, jamais jouer serré…
    Meme si vous avez profondement travaillé votre parcours en sachant exactement ce que vous allez chercher a tel ou tel endroit, je doute enormement que devoir courir autant vous aide a decouvrir et vous rapprocher du monde rural…dommage mais bonne route!

    Reply
  3. Pingback: L'Europe en 80 jours fait étape en France : "Au delà de la générosité"

  4. Pingback: Paris du côté vert - L'Europe en 80 jours

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *