Le Périgord, terre de couleurs

Bien qu’il ne corresponde à aucune division administrative à proprement parler, le Périgord est un territoire qui n’a cessé de forger son identité au cours de l’histoire, à commencer par son nom tiré de celui de la tribu gauloise des Pétrocores établie dans la région. Bordée au nord par le Limousin, ses frontières héritées du comté médiéval coïncident à peu de choses près avec celles de l’actuel département de la Dordogne. Mais sous ses airs d’uniformité, le Périgord reste avant tout une terre qui se décline en quatre couleurs.

Château de Puyguilhem à Villars dans le Périgord Vert

Ce sont les forêts de châtaigniers du nord de la région qui donnent leur nom au Périgord Vert. Une nature généreuse qui a d’ailleurs été mise en valeur grâce à la création en 1998 du Parc naturel régional Périgord-Limousin. Les châteaux de Puyguilhem (photo) et de Jumilhac ne sont à rater sous aucun prétexte, tout comme l’abbaye de Brantôme.

En cheminant vers le sud, vous arriverez aux portes du Périgord Blanc ainsi nommé en raison de la couleur caractéristique de ses vieilles pierres. Il ne manquera pas de combler les amateurs de pêche qui trouveront dans la Vallée de l’Isle un cadre pour s’adonner à leur sport préféré. Enfin, sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle, ne ratez pas sa capitale, Périgueux inscrite au patrimoine de l’Unesco et ses superbes marchés de produits locaux.

Certains vous raconteront ses sous-bois à l’automne ou le camaïeu de rouge des feuilles de ses vignes, d’autres encore vous parleront de la robe de ses vins. Quelle qu’en soit la raison, le Périgord Pourpre porte bien son nom ! Vous êtes au pays des bastides fortifiées et du Monbazillac avec au centre Bergerac et ses maisons à colombages.

Village de Domme dans le Périgord Noir

Reste le Périgord Noir… mais pourquoi cette couleur au juste ? Pour ses truffes ? Nenni ! C’est l’épaisseur de ses bois qui a inspiré les poètes ou peut-être les secrets que l’histoire a enfoui dans les entrailles de la terre. Paradis des spéléologues, le Périgord Noir vous invite à voyager au cœur de l’histoire entre peintures rupestres, sites paléolithiques et châteaux médiévaux. Parmi les incontournables, il y a bien sûr Sarlat-la-Canéda mais aussi la bastide de Domme (photo), le spectaculaire village de La Roque-Gageac.

Avez-vous toujours une couleur préférée ?

2 thoughts on “Le Périgord, terre de couleurs

  1. Cinthia

    Une tres belle région à découvrir !! Que ce soit le parc naturel ou les édifices que l’on peut y voir, tout dans le Périgord a son charme. C’est en tout cas mon humble avis.. Je pars justement la semaine prochaine pour 2 semaines, j’ai pris un appart et j’aimerai savoir s’il y avait des trucs organisés pour les personnes seules à cette période ?

    Reply
  2. Romain

    Bel article! Si vous souhaitez visiter la région, je vous conseille de dormir sur Sarlat car la ville est idéalement située. Elle est prioche des sites touristqiues les plus importants du Périgord, la ville est super sympa, et la gastronomie au top. En plus, elle est proche du lot donc vous pourrez faire d’une pierre deux coups en allant visiter d’autres sites magnifiques comme Rocamadour ou le Gouffre de Padirac.

    Reply

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *