Le bassin d’Arcachon en un clic

Le bassin d’Arcachon offre en toute saison des paysages magnifiques vous invitant au repos et à la détente au rythme des marées. Désormais, grâce à la recherche par zone touristique de Toprural, vous pouvez retrouver, en un seul clic, tous les gîtes et chambres d’hôtes du bassin d’Arcachon.

Fleuron des sites aquitains, le bassin d’Arcachon attire par ses espaces changeants et la douceur de ses paysages.

Partiellement séparé de l’Atlantique par un long cordon dunaire, le bassin d’Arcachon est telle une petite mer intérieure qui serait dérangée dans son sommeil par les marées régulières de l’océan. Des masses d’eau considérables viennent puis se retirent du bassin chariant des bancs de sable entiers et modifiant peu à peu la physionomie des passes, véritables portes d’entrée du bassin. De chaque côté d’entre elles se font face la dune la plus haute d’Europe, la dune du Pilat et le phare du Cap Ferret, point de vue admirable sur le bassin, l’océan et la forêt landaise.

Au centre du bassin, l’île aux Oiseaux change d’aspect au grès des marées et reste un des refuges favoris des oiseaux migrateurs. Ses cabanes tchanquées, véritable symbole du bassin, servaient à surveiller un autre trésor du bassin, les huitres.

La cité d’Arcachon connut son essor au XIXe siècle, grâce à la création d’une ligne de chemin de faire reliant La Teste à Bordeaux. Des gens de toute la région puis de toute la France découvrent alors cet endroit au climat agréable où il devient bon de venir prendre des cures d’air, point de départ du développement touristique autour du bassin.

Le Bassin d’Arcachon s’ajoute à la liste des zones touristiques que vous pouvez directement rechercher sur Toprural tout comme le Périgord, le Luberon, les Cévennes, le Vercors, la Baie de Somme ou le Marais poitevin

3 thoughts on “Le bassin d’Arcachon en un clic

  1. Rémi

    Le bassin d’Arcachon est vraiment un lei très agréable. J’ai eu le plaisir d’y effectuer un séminaire. Que de bons souvenirs : le séminaire et le site. 🙂

    A bientôt
    Rémi

    Reply
  2. Pingback: À la découverte des Ardennes

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *