La particularité de notre accueil

C’est sans chichi que nous avons ouvert notre Domaine des Hauts il y a plus de 10 ans, pour accueillir nos hôtes du monde entier et leur faire partager notre passion pour notre belle région, notre petit coin de paradis face à la Merveille de l’occident, le mont Saint-Michel et aussi nos traditions gastronomiques…

La visite de nos hôtes commence par un verre de cidre bouché, le “Champagne normand” qui pétille et désaltère à la saison chaude ! Puis un petit verre de l’amitié, fabrication maison, le “Pommeau” ! André, mon mari, l’ancien agriculteur est désormais (à 73 ans) petit producteur de pommes à cidre.

Château des Hauts, maison d'hôtes en Normandie

A l’automne, des amis, hôtes de longue date, viennent nous rendre visite pour aider à faire le cidre avec l’antique presse à cidre en bois. Certains viennent des États-Unis, tels Pamela et Anthony de New-York ou Bob Green (86 ans), qui viennent nous rendre visite 2 fois par an. Bob est d’ailleurs notre plus ancien client : il vient depuis l’ouverture, et ce pianiste de jazz de grand renom a été notre 1e hôte américain.

Chez nous, on rigole bien et il y a toujours de l’ambiance.

On voit Bob au piano sur une des photos, accompagné de June, mon amie anglaise (au pantalon rouge), à la voix jazz qui peut couvrir au moins 6 octaves (!!) et de nos amis communs de Copenhague, hôtes réguliers également : Leif au banjo, Peter au cornet… Et puis il y a Diane et Kent d’Australie qui nous envoient plein de leurs compatriotes en hiver, et d’autres encore qui viennent de Budapest (qu’on voit danser sur l’image).

Bref depuis plus de 10 ans c’est toujours avec bonheur que nous développons notre fameux projet, un nouveau défi pour d’anciens agriculteurs en bio dans les années 1960. Cette fois encore, nous n’avons pas eu peur d’investir pour donner !!!

Et “c’est que du bonheur”… sauf quand certains hôtes pensent que notre maison d’hôtes est un hôtel, ce que nous ne sommes pas. Je les remets alors vite en place et à mon âge ils peuvent toujours se plaindre, cela ne me fait ni chaud ni froid :  chez nous, “ils sont reçus en amis et doivent se comporter en amis” et d’ailleurs, c’est écrit sur ma porte d’entrée !

Et c’est le cas avec 99% de nos hôtes, mis à part quelques compatriotes qui mélangent tout :gîte, chambres d’hôtes et maison d’hôtes (ça c’est typiquement la “bêtise des french” ;)). Mais c’est complètement différent : le gîte n’est pas une chambre d’hôtes et nous comprenons la maison d’hôtes (“guest house” en anglais) comme un lieu où la dimension d’accueil est plus grande que la chambre d’hôtes, où l’on vit plus en promiscuité avec ceux qui reçoivent.

Suzanne & André Leroy

Le château les Hauts, Maison d’hôtes en Basse-Normandie

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *