Conseils pour une bonne cueillette de champignons

L’automne est là et s’il est une activité répandue et particulièrement appréciée en cette époque de l’année c’est bien la cueillette des champignons. Les balades en forêt sont souvent l’occasion de récolter de beaux spécimens et de s’assurer un dîner des plus gourmands. Sur Toprural vous pourrez trouver des gîtes et chambres d’hôtes qui vous guideront dans votre cueillette, et pour les débutants, voici quelques conseils à suivre :

Quelle est la meilleure période ?
La plupart des champignons poussent de juillet à octobre, aidés par la chaleur et l’humidité, cependant, certaines espèces comme les morilles n’apparaissent qu’au printemps. Si la pluie est vitale pour la croissance des champignons, évitez toutefois de les récolter pendant ou juste après une averse.

Les champignons et la loi
Les champignons n’appartiennent pas à ceux qui les trouvent mais bien au propriétaire du terrain, il est donc nécessaire d’obtenir son accord. Si dans certaines forêts domaniales ou communales, la cueillette est tolérée, il appartient aux ramasseurs de se renseigner sur les autorisations et les restrictions locales en terme de quantité et de période d’accès.

Quelques précautions
Ne récoltez que les champignons que vous connaissez. Laissez sur place les jeunes pousses ainsi que les plus vieux et ceux visiblement consommés par des insectes ou des animaux. Pour permettre l’identification, ramassez le champignon avec son pied et ne mélangez pas les pièces douteuses avec les autres afin d’éviter une éventuelle contamination.

Quel matériel ?
Outre de bonnes chaussures de marche ou des bottes, un couteau est indispensable pour une bonne cueillette. Certains sont dotés d’un pinceau vous permettant de nettoyer sur place votre récolte. Munissez-vous d’un ou deux paniers pour transporter les champignons. Attention, jamais de sac plastique, il pourrait provoquer la fermentation des champignons et les rendre impropres à la consommation voire toxiques. Enfin, une baguette ou une petite canne vous aidera à dénicher ceux cachés sous les feuilles.

Pour plus d’infos pratiques, n’hésitez pas à consulter le site de l’office national des forêts.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *