Category Archives: Tourisme rural

La patience est un chemin d’or

Ce dicton qui nous arrive de contrées lointaines ne saurait mieux convenir aux patients producteurs de vin blanc moelleux et liquoreux de l’hexagone qui, chaque année, attendent que leurs raisins arrivent à surmaturité pour fermer le ban des vendanges et vinifier ensuite leur prestigieux breuvage aux reflets dorés.

Dans le Jura, les viticulteurs ont fini de vendanger début octobre, mais ils ont stocké, à l’abri de l’humidité automnale, une partie de leur production dans des granges ou des greniers bien aérés, où le raisin attendra entre six semaines et plusieurs mois, le temps de se dessécher et de se concentrer en sucre, avant d’être pressé, puis vinifié. Si autrefois, les grappes étaient déposées sur de la paille, ce qui vaut au vin aujourd’hui son nom de vin de paille, elles sont généralement aujourd’hui placées sur claies ou suspendues à un fil. Ce procédé porte le nom de passerillage.

Dans d’autres régions de France, le passerillage est réalisé sur pied. En effet, les viticulteurs laissent le raisin sur la vigne jusqu’à ce que les baies arrivent à surmaturité. De plus, l’humidité qui s’intensifie en cette saison accentuée par la proximité de cours d’eau offre des conditions qu’apprécie tout particulièrement un invité de marque : connu sous le nom de pourriture noble, le champignon Botrytis cinerea est essentiel à la production des vins blancs moelleux et liquoreux alors qu’il est redouté dans la plupart des vignobles. Lorsqu’il est bien maîtrisé, il participe à la concentration des sucres et apporte des caractéristiques aromatiques qui se retrouveront dans le vin.

Ainsi, alors que les sécateurs sont déjà rangés dans le reste du pays, des vendangeurs reprennent leur travail quelques semaines, voire quelques mois plus tard. Si en Alsace, seule une partie des gewurtztraminer, pinot gris, riesling et muscat est réservée aux vendanges tardives, d’autres régions viticoles consacrent des appellations exclusivement à des vins moelleux : les appellations Côteaux du Layon, Bonnezeaux¸ et Quarts de Chaume dans la vallée de la Loire, les appellations Gaillac sur les rives du Tarn, Monbazillac sur la rive gauche de la Dordogne et Condrieu dans la vallée du Rhône, etc. Le Bordelais accueille quant à lui des appellations prestigieuses de vin liquoreux telles que Sainte-Croix-du-Mont, Cérons, Cadillac, Loupiac, Barsac regroupées autour de la plus célèbre – Sauternes.

Pour ce qui est des gastronomes, ces vins à la robe dorée, voire acajou, et aux arômes pouvant notamment rappeler les fruits confits, le miel, le caramel, les fruits exotiques ou l’abricot, sont souvent associés aux desserts à l’étranger, tandis qu’en France, il est plus de tradition de les voir accompagnés d’un onctueux foie gras ou d’un puissant fromage bleu. Il peut également se marier à merveille avec un poulet rôti où le contraste avec la saveur salée des sucs de cuisson réserve une expérience aussi délicieuse qu’étonnante.

Un séjour en groupe à la campagne

C’est bien connu, plus on est de fous, plus on rit… sauf peut-être lorsqu’il s’agit d’organiser une réunion de famille ou une escapade entre amis. En effet, trouver un gîte pour un séjour en groupe qui réponde aux envies de tous n’est pas une mince affaire. Pas de panique, les propriétaires s’annonçant sur Toprural se mettent en quatre pour vous faciliter la tâche.

Mas Flores de Llum – Pyrénées-Orientales

Au Mas Flores de Llum, on sait que pour passer de bons moments ensemble, il faut être dans de bonnes dispositions. Panier de produits bio, séance de hammam, massage et modelage du corps auront raison de toutes les tensions pour vous permettre de profiter au maximum de votre séjour en groupe dans les Pyrénées. Et pour organiser vos célébrations, stages ou réunions, vous disposerez d’une salle de 90 m2.

Gîtes Les Laurons – Vaucluse

Les séjours en groupe sont également une excellente occasion de réaliser une activité qui sort de l’ordinaire. Que diriez-vous d’une randonnée à cheval dans la campagne du Luberon ? La Ferme équestre des Laurons est un ancien hameau provençal qui vous propose plusieurs gîtes pour une capacité d’accueil totale de 58 personnes ainsi qu’un vaste programme d’activités autour de l’univers du cheval pour tous les goûts et tous les âges !

Château de Moussoulens – Aude

Situé à proximité de Carcassonne, les huit gîtes du Château de Moussoulens sont une bonne alternative pour passer des moments en groupe tout en préservant votre intimité. En effet, parmi les installations du château vous trouverez une salle de billard, une salle de sport ou encore une bibliothèque ainsi qu’une agréable terrasse. Une grande salle de réception pourra également être mise à votre disposition avec possibilité de confier la préparation de vos repas à un chef de cuisine.

Le Bosc Negre – Lot-et-Garonne

Au cours de votre séjour dans l’un des 23 gîtes du Bosc Negre, vous n’aurez pas le temps de vous ennuyer ! Accrobranche, équitation, spéléologie… une myriade d’activités qui alimenteront les conversations lors des repas. Outre son restaurant de spécialités périgourdines, le site compte deux salles de réception pour 30 et 50 personnes. N’hésitez pas à vous renseigner sur les formules négociées pour les groupes.

Cette sélection vous a laissé un goût de trop peu ? Rendez-vous sur le moteur de recherche de Toprural pour concocter le séjour en groupe qui vous ressemble ! 

Quand vient le temps des vendanges et des récoltes d’automne

Avec l’arrivée des vendanges, on ne chaume pas dans les campagnes en cette fin d’été ! Même si ce sont les images des coteaux bordelais ou des vastes vignobles champenois qui nous viennent en tête en premier, cette semaine, nous nous intéresserons à leurs petits frères d’Auvergne, de Poitou-Charentes et ses cousins de Flandre.

Deux vendangeurs se passent un seau pendant les vendanges

Les vins d’Auvergne

Entre Riom et Issoire, il est un vignoble qui est longtemps resté dans l’ombre de ses voisins de la Vallée de la Loire. Malgré une production élevée au XIXe siècle, le vignoble auvergnat a accusé une forte régression et représente à l’heure actuelle environ 800 hectares de culture. Ce n’est qu’en 2011 qu’il retrouvera toutes ses lettres de noblesse avec la création de l’AOC Côtes-d’Auvergne qui concerne 350 hectares de vignes et cinq crus dans le Puy-de-Dôme : Boudes, Chanturgue, Châteaugay, Corent et Madargue. Un peu plus au nord, dans l’Allier, n’hésitez pas à faire un crochet par Saint-Pourçain-sur-Sioule pour goûter ses fameux vins, mais aussi ce kir si particulier au bon goût d’automne élaboré à base de crème de châtaigne et de vin blanc.

Vignobles à Avy (Charente-Maritime)

Le vin oui, mais pas seulement

Qui dit vendanges dit vin, liqueur, mais aussi « vin de liqueur ». C’est le cas du Pineau des Charentes, une boisson au processus d’élaboration singulier. Après les vendanges –qui commencent d’ordinaire à la fin septembre- les cépages blancs passeront directement dans le pressoir tandis que les rouges macèreront quelques heures avant d’être pressés afin qu’ils acquièrent leurs belles couleurs. On y ajoute ensuite de l’eau-de-vie de Cognac avant de le laisser vieillir au minimum 12 mois. Si vous séjournez en gîte ou en chambre d’hôtes dans la région, vous aurez de fortes chances de le retrouver à l’apéritif en Charente, en Charente-Maritime et même dans le nord de la Dordogne.

Cônes de houblon

On l’appelle « la Vigne du Nord »

Cette plante grimpe parfois jusqu’à 10 mètres pour nous offrir les grappes de fleurs qui viendront parfumer la bière, voilà pourquoi on la surnomme « la Vigne du Nord ». Bien qu’il ne fasse pas l’objet de vendanges à proprement parler, le houblon est également récolté en septembre. Après séchage, les cônes sélectionnés conjugueront leurs arômes à ceux de l’orge, du froment ou de l’avoine pour conquérir nos palais au cours d’un séjour en gîte ou en chambres d’hôtes dans le Nord-Pas-de-Calais, en Alsace ou en Belgique, bien sûr !

L’œnologie vous passionne ? N’hésitez pas à sélectionner l’option « Œnotourisme » sur Toprural pour trouver les meilleurs gîtes et chambres d’hôtes au cœur du vignoble de votre choix.

Les Monts d’Arrée et les mystères de la Bretagne

Des montagnes, en Bretagne ? Avec un point culminant à 384 m d’altitude, ils ne sont pas bien hauts les Monts d’Arrée ! Et pourtant leurs crêtes saillantes ne laissent aucun doute : nous sommes bel et bien face à un massif montagneux qui scinde le Finistère en deux avec au nord le pays de Léon et la Cornouaille au sud.

Roc'h Trévézel, l'un des sommets des Monts d'Arrée

Les paysages des Monts d’Arrée surprennent en partie grâce à leur végétation singulièrement basse. En effet, aucun arbre ne viendra vous gâcher la vue depuis les sommets car les roc’hs –tel est leur nom local- sont recouverts par la lande. Depuis le Roc’h Trévézel (Plounéour-Ménez), vous pourrez contempler l’une des plus belles vues de Bretagne sur le Léon.

Chapelle au sommet du Mont Saint-Michel-de-Brasparts dans les Monts d'Arrée

Parmi les panoramas les plus saisissants, citons également celui qu’offre la chapelle de Saint-Michel-de-Brasparts (photo). Perchée sur les hauteurs de Saint-Rivoal, vous oublierez vite les efforts de l’ascension en embrassant du regard les toits de Saint-Pol de Léon, les Montagnes noires, le lac de Brennilis ou encore les tourbières de Yeun Elez et même la mer par temps clair !

Brume sur les tourbières de Yeun Elez

Arrêtons-nous justement un instant près du Yeun Elez (photo) sur les brumes qui s’élèvent du marais. Car les paysages énigmatiques créés par le brouillard et le chaos granitique des Monts d’Arrée sont propices au foisonnement des légendes. À proximité de Huelgoat, la grotte du Diable, le Ménage de la Vierge ou encore le Gouffre de Dahud sont autant de sites mystérieux qui vous transporteront au cœur de la Bretagne des légendes qu’on vous racontera au détour d’une randonnée en journée ou la nuit tombée !

Pour plus de renseignements sur ces promenades contées, n’hésitez pas à consulter les activités organisées dans les Monts d’Arrée sur le site du Parc naturel régional d’Armorique.

La Sologne, une région pour se mettre au vert

Bordée au nord par la Loire et au sud par le Cher, la Sologne est une destination de choix pour les amoureux de la nature. Outre ses grandes étendues boisées, la région est également sillonnée par de nombreux cours d’eau. Le cocktail idéal pour se mettre au vert !

Bruyères dans la forêt de Sologne

Prenons une bouffée d’oxygène en forêt

Avec près de 75 % de son territoire recouvert par la forêt, cette région naturelle vous permettra également de faire de belles balades… mais aussi des rencontres insolites. En effet, dès les premiers jours de septembre, on peut entendre le brame du cerf s’élever dans les bois au petit matin ou à la tombée de la nuit. En saison, c’est également dans le silence des sous-bois solognots que vous pourrez trouver cèpes de Bordeaux, trompettes de la mort ou girolles. À vos paniers !

Étang de Bon-Hôtel en Sologne

De l’eau, de l’eau et encore de l’eau !

Le sol argilo-sableux de la Sologne est en grande partie responsable du vaste éventail de paysages que l’on peut observer de nos jours. Entre forêts, landes et tourbières, les caprices de la nature ont contraint l’homme à effectuer certains travaux pour assainir la région. C’est l’une des raisons pour laquelle la Sologne compte aujourd’hui près de 3 000 étangs dont la biodiversité incomparable fera chavirer le cœur des passionnés d’ornithologie. À ne pas manquer : la Réserve de Malzoné à Millançay, le plan d’eau du Mouet à Saint-Viâtre ou encore l’étang de Beaumont, à cheval sur les communes de Neung-sur-Beuvron et Montrieux-en-Sologne.

Château de Chambord

La Sologne des châteaux

La beauté de la région n’a pas échappé à l’aristocratie qui jettera son dévolu sur la Sologne à partir de la Renaissance, la dotant d’un patrimoine architectural exceptionnel. En effet, c’est en terres solognotes qu’ont été construits parmi les plus beaux joyaux des châteaux de la Loire. Après la visite des châteaux de Chambord ou de Cheverny, vous pourrez donc goûter en Sologne à un repos bien mérité avant de poursuivre votre circuit au fil de la Loire.

Passionnés de pêche ou d’ornithologie, mycologues ou gastronomes amateurs, si vous recherchez un gîte ou une chambre d’hôtes en Sologne pour cet automne sur Toprural, n’hésitez pas à affiner votre sélection en cochant les options correspondantes sur le menu latéral dans les résultats de recherche.