Category Archives: Écotourisme

Les grues cendrées, voyageuses climatiques

Chaque année de nombreuses espèces d’oiseaux se déplacent pour trouver les conditions climatiques les plus propices. Les grues cendrées, qui mesurent près de 110 cm pour une envergure d’environ 220 cm, comptent parmi les plus facilement reconnaissables, notamment en raison du cri des animaux, « le grou », et de la taille des vols dessinant de grands V dans le ciel. Ces derniers, visibles même au-dessus des villes, peuvent rassembler des centaines voire des milliers d’individus.

 

Les vols observables en France concernent des oiseaux qui ont passé l’été sur les bords de la mer Baltique et qui se rendent en Espagne ou sur le littoral de la Méditerranée, quoique certains individus choisissent de ne pas franchir les Pyrénées. De fait, des groupes s’arrêtent dans le parc des Landes de Gascogne, situé à cheval sur les départements de la Gironde et des Landes qui offre des conditions climatiques clémentes, un habitat lagunaire protégé pour se réfugier et des champs de maïs pour se nourrir.

Au cours de leur voyage, les grues prennent l’habitude de faire des haltes dans des lieux préservés comme le lac du Der à la limite entre la Marne et la Haute-Marne. Chaque année, des dizaines de milliers de grues s’y retrouvent pour reprendre les forces nécessaires à la suite de leur voyage. La semaine passée, la réserve affichait complet avec 83 100 individus le 27 octobre. Le grand départ ayant été observé le 30, à la faveur d’un faible vent et d’un ciel dégagé. Dimanche 3, plus de 26 000 grues y étaient encore recensées. Certaines y passeront même l’hiver, signe que les oiseaux ne sont pas insensibles au réchauffement climatique.

La grue cendrée tient son nom de son plumage

Il est possible d’assister au spectacle qu’offrent les grues à condition d’observer quelques règles. En effet, l’observation des oiseaux connaît un certain engouement, mais, rançon de la gloire, cette activité peut gêner ces animaux sauvages si les amateurs d’oiseaux s’approchent en nombre près des espaces choisis par les grues. Le plus simple est d’utiliser les plateformes d’observation dans les réserves ornithologiques ou de faire appel aux guides des associations locales pour que ces élégants oiseaux continuent à apprécier notre accueil.

À vélo… sur les chemins de fer

Originale, ludique, mêlant détente et sport, le vélo-rail est une activité parfaite pour une escapade en famille cet été. La mise en valeur d’anciennes lignes de chemin de fer aujourd’hui abandonnées permet de découvrir de magnifiques paysages depuis des points de vue souvent inaccessibles autrement et d’admirer un important patrimoine d’ouvrages d’art ferroviaires.

De nombreux vélos-rail parcourent la France. En voici 5 avec à chaque fois, les gîtes et chambres d’hôtes pour vous loger après votre périple sur ces voies ferrées particulières.

Rando-rail de Lumbres (Pas-de-Calais)
Vous aurez le choix entre 2 itinéraires de 9 km le long desquels vous pourrez parcourir les bois du pays de Lumbres, le bocage boulonnais ou les paysages vallonnés de l’Artois. Vous pourrez même participer à une chasse au trésor ! Les plus petits adoreront.
Pour vous loger : gîtes et chambres d’hôtes proche de Nielles-lès-Bléquin

Vélorail de la Meuse (Meuse)
Cette ancienne ligne de chemin de fer vous permet de partir pour un voyage de plus de 6 km en pleine nature et d’admirer une forêt paisible de la Meuse. Comptez une heure de trajet.
Pour vous loger : gîtes et chambres d’hôtes proche de Forges-sur-Meuse

Vélorail de Chauvigny (Vienne)
Une façon originale et ludique de découvrir les alentours de la jolie cité médiévale de Chauvigny. Vous bénéficierez d’un superbe panorama sur la ville, ses châteaux et ses murailles.
Pour vous loger : gîtes et chambres d’hôtes proche de Chauvigny

Vélorail du pays de Pradelles (Haute-Loire)
Au sud de l’Auvergne, à la limite de l’Ardèche et de la Lozère, admirez le long d’un parcours à plus de 1 000 m d’altitude, les superbes paysages du massif de la Margeride et du plateau volcanique du Velay.
Pour vous loger : gîtes et chambres d’hôtes proche de Pradelles

Vélorail du Larzac (Aveyron)
8 km, ou 16 km pour les plus courageux, d’un parcours passant par plusieurs tunnels et viaducs surplombant la vallée du Cernon et avec une vue imprenable sur les villages environnants.
Pour vous loger : gîtes et chambres d’hôtes proche de Sainte-Eulalie-de-Cernon

Il existe de nombreux itinéraires dans toute la France, Retrouvez-les tous sur le site de la Fédération des Vélos-rail de France.

 

À vélo… sur les chemins de fer

Originale, ludique, mêlant détente et sport, le vélo-rail est une activité parfaite pour une escapade en famille cet été. La mise en valeur d’anciennes lignes de chemin de fer aujourd’hui abandonnées permet de découvrir de magnifiques paysages depuis des points de vue souvent inaccessibles autrement et d’admirer un important patrimoine d’ouvrages d’art ferroviaires.

De nombreux vélos-rail parcourent la France. En voici 5 avec à chaque fois, les gîtes et chambres d’hôtes pour vous loger après votre périple sur ces voies ferrées particulières.

Rando-rail de Lumbres (Pas-de-Calais)
Vous aurez le choix entre 2 itinéraires de 9 km le long desquels vous pourrez parcourir les bois du pays de Lumbres, le bocage boulonnais ou les paysages vallonnés de l’Artois. Vous pourrez même participer à une chasse au trésor ! Les plus petits adoreront.
Pour vous loger : gîtes et chambres d’hôtes proche de Nielles-lès-Bléquin

Vélorail de la Meuse (Meuse)
Cette ancienne ligne de chemin de fer vous permet de partir pour un voyage de plus de 6 km en pleine nature et d’admirer une forêt paisible de la Meuse. Comptez une heure de trajet.
Pour vous loger : gîtes et chambres d’hôtes proche de Forges-sur-Meuse

Vélorail de Chauvigny (Vienne)
Une façon originale et ludique de découvrir les alentours de la jolie cité médiévale de Chauvigny. Vous bénéficierez d’un superbe panorama sur la ville, ses châteaux et ses murailles.
Pour vous loger : gîtes et chambres d’hôtes proche de Chauvigny

Vélorail du pays de Pradelles (Haute-Loire)
Au sud de l’Auvergne, à la limite de l’Ardèche et de la Lozère, admirez le long d’un parcours à plus de 1 000 m d’altitude, les superbes paysages du massif de la Margeride et du plateau volcanique du Velay.
Pour vous loger : gîtes et chambres d’hôtes proche de Pradelles

Vélorail du Larzac (Aveyron)
8 km, ou 16 km pour les plus courageux, d’un parcours passant par plusieurs tunnels et viaducs surplombant la vallée du Cernon et avec une vue imprenable sur les villages environnants.
Pour vous loger : gîtes et chambres d’hôtes proche de Sainte-Eulalie-de-Cernon

Il existe de nombreux itinéraires dans toute la France, Retrouvez-les tous sur le site de la Fédération des Vélos-rail de France.

 

À bicyclette sur les voies vertes

Un des meilleurs moyens de se déplacer en vacances et pendant une escapade à la campagne est sans nul doute à vélo, et notamment grâce aux voies vertes. Un transport qui ne présente que des avantages, écologique, bon pour la santé et qui laisse toujours de bons souvenirs. Rappelez-vous quand vous partiez de bon matin, sur les chemins, à bicyclette, avec Fernand, Firmin, Francis et Sébastien et puis Paulette 🙂

Le réseau de voies vertes s’est largement étendu ces dernières années et il est désormais possible de traverser des régions entières à vélo. L’aménagement de ces voies de communication sécurisées permet le plus souvent de mettre en valeur et de redonner vie à d’anciennes infrastructures, peu à peu abandonnées, comme des chemins de halage ou des voies ferrées désaffectées.

La France compte aujourd’hui près de 7 000 km de voies vertes et véloroutes et prévoit d’en proposer plus de 20 000 en 2020. Les adeptes des vacances à vélo sont de plus en plus nombreux et les réseaux cyclables sont des facteurs de développement touristique importants, comme le soulignait ce récent article dans Les Échos.

De belles perspectives qui font que les projets de voies vertes fleurissent dans toutes les régions, s’inscrivant parfois dans une logique d’aménagement à l’échelle européenne avec le projet EuroVelo.

Plus d’infos sur le site des Véloroutes et Voies Vertes de France.

Et vous, vous êtes prêts pour traverser l’Europe à vélo ?

 

Le Géocaching, nouvelle chasse au trésor

Et si on partait à la chasse au trésor ? Pour les nostalgiques des après-midi de leur enfance passés à crapahuter dans la nature à rechercher des butins extraordinaires autant qu’imaginaires, voici, pour mêler nature, activité ludique et randonnée : le géocaching.

Le géocaching est un nouveau loisir qui consiste à rechercher, à l’aide d’un système GPS, des objets appelés “cache” ou “géocache” déposés par d’autres “géocacheurs” aussi bien en ville qu’en pleine nature. Depuis son apparition en 2000 avec la première cache déposée dans l’Oregon, aux États-Unis, le géocaching a fait de nombreux adeptes et plus de 1,6 millions de “caches” sont recensées dans le monde entier.

Comment participer ? Il suffit de s’inscrire sur le site geocaching.com et le jeu peut commencer ! Partez à la recherche des trésors ou fabriquez vous-même votre propre cache.

Une géocache est généralement constituée d’un contenant étanche et résistant dans lequel son créateur a déposé quelques petits “trésors” sous forme de bibelots sans grande valeur et un registre de visite, le log book. La cache doit être dissimulée mais pas enterrée et les coordonnées GPS de l’endroit doivent être partagées sur internet.

Pour partir à la recherche d’une géocache, connectez-vous au site geocaching.com où vous pourrez consulter la liste de tous les trésors cachés dans le monde et leurs coordonnées GPS. Une fois trouvée, signez le log book, vous pouvez garder en souvenir un des petits objets que contient la boîte, à condition d’en déposer un en échange, bien sûr ! Et n’oubliez pas de signaler le succés de votre chasse au trésor sur le site.

Si votre périple à la recherche des trésors disparus dure plus d’une journée, vous pourrez toujours vous connecter à la version mobile de Toprural pour consulter la liste des logements les plus proche de vous, et peut-être, qui sait, du trésor…