Author Archives: ana.garcia

La légende de l’âne fait grimacer la citrouille

À l’heure où certains commencent à fabriquer les déguisements qui leur permettront d’amasser des friandises en terrorisant le voisinage, les anciens des Flandres sourient amusés. Halloween est de retour mais pour eux, pas question de partir en quête de la citrouille la plus hideuse mais d’un âne fugitif…

Halloween FR

En effet, la tradition celte peine encore à prendre par chez nous. La faute à une esthétique macabre ? À un battage publicitaire ? Ou peut-être parce qu’elle venait se heurter à une date déjà marquée d’une pierre blanche dans notre calendrier : la Saint-Martin.

La légende raconte qu’alors que le saint prêchait près de Dunkerque, son âne en aurait profité pour prendre la poudre d’escampette. Les enfants de la commune auraient allumé des lanternes pour l’aider à retrouver sa monture en suivant les déjections qu’elle avait laissées derrière elle. Une fois l’âne retrouvé, Saint-Martin aurait transformé les crottes de l’animal en petits pains briochés pour remercier les enfants de leur aide.

D’abord fêtée le 11 novembre, la Saint-Martin est désormais célébrée le 10 pour ne pas se télescoper avec les commémorations de l’armistice de la première guerre mondiale. À cette occasion, les enfants fabriquent des lanternes en sculptant des betteraves –et non des courges- dans lesquelles ils viennent placer une bougie pour ensuite défiler en cortège dans les rues des villes et villages de Flandre.

La Saint-Martin est également célébrée en Allemagne et en Autriche par des retraites aux flambeaux et un festin autour d’une oie rôtie en l’honneur du saint qui selon les récits aurait donné la moitié de son manteau à un pauvre. Une fête du partage et des lumières que les enfants préparent d’arrache-pied en fabriquant les plus beaux lampions avant d’aller de maison en maison pour obtenir quelques friandises en échange d’une chanson. Cela ne vous rappelle rien ?

Cette année, le 1er novembre tombe un vendredi et le 11 un lundi, deux week-ends prolongés qui tombent à pic pour organiser une superbe fête d’Halloween à la campagne ou partir sur les traces de Saint-Martin. Et dans les deux cas, vous trouverez sans doute le gîte ou la chambre d’hôtes qu’il vous faut sur Toprural !

Jardiner en ville, une idée pas si saugrenue

Pour beaucoup d’entre nous les vacances sont déjà loin et il est difficile de réprimer les envies de nature qui nous assaillent. La vie citadine offre de nombreuses commodités, mais elle nous prive souvent des plaisirs du jardinage. La bêche vous démange ? Voici quelques idées pour jardiner en ville. 

Tondre son toit ? Quelle drôle d’idée ! Et pourtant les Français sont de plus en plus nombreux à opter pour les toits végétalisés. Et lorsque l’on pense aux bénéfices qu’ils peuvent apporter, on comprend mieux pourquoi un million de mètres carrés de toits végétalisés ont été « plantés » dans l’hexagone en 2012. Réutilisation des eaux de pluie, isolation acoustique et thermique, réduction des poussières en suspension… il n’est pas seulement question d’esthétique mais d’une démarche durable et respectueuse de l’environnement. Bien sûr, tous les bâtiments ne peuvent pas forcément accueillir ce genre de structures. Dans ce cas, vous pouvez également opter pour un mur végétal (photo), idéal si vous ne souhaitez pas réduire la taille de votre terrasse. Jardiner en ville, c’est avant tout une question d’imagination !

Les potagers urbains collectifs

Si le pied de tomates cerise de votre balcon fait votre fierté, pourquoi ne pas passer à la vitesse supérieure en créant un potager urbain ? Depuis plus de 20 ans, de nombreuses associations se sont constituées dans plusieurs grandes agglomérations européennes pour retrouver le goût des légumes du jardin en plein cœur de Lille, Nantes, Strasbourg et même Paris !

Le compostage urbain

Cela fait déjà quelques années qu’on entend parler : le compostage individuel revient sur le devant de la scène. Un geste simple qui permet de réduire de manière conséquente la quantité de déchets que nous produisons, les coûts de traitement… et qui fait fleurir les jardinières ! L’idée vous tente ? Voici quelques astuces pour faire vous-même votre compost.

Vous aimeriez jardiner en ville mais vous manquez de pratique ? Voici une sélection de gîtes et de chambres d’hôtes où vous pourrez rafraîchir vos connaissances !

Un séjour en groupe à la campagne

C’est bien connu, plus on est de fous, plus on rit… sauf peut-être lorsqu’il s’agit d’organiser une réunion de famille ou une escapade entre amis. En effet, trouver un gîte pour un séjour en groupe qui réponde aux envies de tous n’est pas une mince affaire. Pas de panique, les propriétaires s’annonçant sur Toprural se mettent en quatre pour vous faciliter la tâche.

Mas Flores de Llum – Pyrénées-Orientales

Au Mas Flores de Llum, on sait que pour passer de bons moments ensemble, il faut être dans de bonnes dispositions. Panier de produits bio, séance de hammam, massage et modelage du corps auront raison de toutes les tensions pour vous permettre de profiter au maximum de votre séjour en groupe dans les Pyrénées. Et pour organiser vos célébrations, stages ou réunions, vous disposerez d’une salle de 90 m2.

Gîtes Les Laurons – Vaucluse

Les séjours en groupe sont également une excellente occasion de réaliser une activité qui sort de l’ordinaire. Que diriez-vous d’une randonnée à cheval dans la campagne du Luberon ? La Ferme équestre des Laurons est un ancien hameau provençal qui vous propose plusieurs gîtes pour une capacité d’accueil totale de 58 personnes ainsi qu’un vaste programme d’activités autour de l’univers du cheval pour tous les goûts et tous les âges !

Château de Moussoulens – Aude

Situé à proximité de Carcassonne, les huit gîtes du Château de Moussoulens sont une bonne alternative pour passer des moments en groupe tout en préservant votre intimité. En effet, parmi les installations du château vous trouverez une salle de billard, une salle de sport ou encore une bibliothèque ainsi qu’une agréable terrasse. Une grande salle de réception pourra également être mise à votre disposition avec possibilité de confier la préparation de vos repas à un chef de cuisine.

Le Bosc Negre – Lot-et-Garonne

Au cours de votre séjour dans l’un des 23 gîtes du Bosc Negre, vous n’aurez pas le temps de vous ennuyer ! Accrobranche, équitation, spéléologie… une myriade d’activités qui alimenteront les conversations lors des repas. Outre son restaurant de spécialités périgourdines, le site compte deux salles de réception pour 30 et 50 personnes. N’hésitez pas à vous renseigner sur les formules négociées pour les groupes.

Cette sélection vous a laissé un goût de trop peu ? Rendez-vous sur le moteur de recherche de Toprural pour concocter le séjour en groupe qui vous ressemble !